Le Saviez-Vous n°10 : Des blessures évitables

DES BLESSURES ÉVITABLES !

Échauffement nul ou insuffisant, foulée mal adaptée, courses sur sols en dévers ou avec appuis fuyants (sable), chaussures trop petites comprimant les pieds, semelles usées au point de ne plus amortir, surmenage par surentrainement, voici une liste des principales causes d’accidents évitables dans un sport où le pied frappe le sol près de 5 000 fois par heure !

Ampoules, Hématomes sous-ungueaux

Comment les éviter :

En supprimant callosités, peaux mortes, en plaçant (avant le départ) de petits pansements type « 2è peau » sur les parties les plus sensibles (dessus des orteils, par exemple), en portant des chaussettes renforcées anti-ampoules.

En descentes, quand les orteils butent contre le bout de la chaussure, on remarque plus d’hématomes sous-unguéaux.

Comment les guérir :

En faisant écouler le liquide de la bourse ou de l’hématome. Dans un premier temps cela soulage, puis il faut désinfecter la plaie avec un produit iodé type « Bétadine », laisser sécher avec un pansement aéré puis découper la chair morte. L’exposition au soleil accélère la cicatrisation. Les hématomes sous l’ongle nécessitent souvent l’intervention de la pédicure ou du médecin ; il est possible que l’ongle tombe au bout de quelques jours, avant de repousser.

Aponévrosite plantaire

Survient prioritairement chez les coureurs de longue distance. Manifestation par une douleur à l’insertion de l’aponévrose sur le calcanéum (limite entre le talon et le début de la plante).

Au stade aigu, il peut y avoir rupture, ce qui nécessite un repos pouvant aller jusqu'à trois mois, outre des infiltrations et le port éventuel de correctrices. On peut assister à une ossification de l’insertion. Les pronateurs, les personnes utilisant chaussures et semelles correctrices usées (affaissées) en sont les premières victimes.

Des étirements y remédient. Gare aux médicaments calmants, ils atténuent ou font disparaitre momentanément la douleur, mais le mal demeure et vous reculez la guérison définitive. Le remplacement de la course à pied par du vélo et de la natation risque de s’imposer quelque temps.

Bursite Rétro-Achilléenne

Dite « bosse de ballerine », c’est une bourse séreuse à l’arrière du talon par suite de frottement excessifs de la chaussure. On peut ouvrir la chaussure pour laisser passer la bursite, supprimant le frottement, avant de se résoudre à une opération par anesthésie locale suivie de deux semaines d’immobilisation totale du pied.

Fracture de fatigue des orteils

Cause majeur : surentrainement ou insuffisance d’accoutumance à un effort intensif.

En règle générale, le médecin prescrit le repos puis la reprise par la natation.

Bosse sur le pied

Cause : serrage excessif des lacets, mauvais positionnement de la languette.

Remèdes : Faire un laçage correct (sans trop serrer), voir pour un choix de chaussures plus larges (demi pointure en +).

Oignon

Des chaussures trop étroites aggravent un mal souvent héréditaire, avant tout chez la femme où les talons hauts y contribuent.

Opter pour des nouvelles chaussures, des semelles correctrices, des protecteurs d’oignon en caoutchouc ou en mousse permettant à la bosse de venir se loger dans un évidement. La chirurgie peut contribuer à sa disparition.

Talonnade

Cause de cette douleur au talon : surentrainement, mauvais amortissement de la chaussure, sols trop durs à l’entrainement.

Remèdes : Du repos, et mettre le pied plusieurs minutes sur une pochette remplie de glaçons.

 

 

 

(Source : Amphora - OP Rat370 / n°10 Février 2014)

Date de dernière mise à jour : 28/02/2015

Commentaires

  • daniel flore
    • 1. daniel flore Le 25/02/2014
    DOSER DOSER DOSER !!!!!!! L'ÂGE COMPTE EH OUI ........

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau