Le Saviez-Vous n°13 : Les rivières du steeple

Pourquoi y a-t-il des rivières au 3000 mètres steeple ?

Les athlètes auraient-ils besoin de se rafraîchir pendant l’effort ? Peut-être…Steeple

Pourtant, les rivières n’ont pas été conçues dans un souci de confort. Petite rétrospective historique.

Le 3000 mètres steeple tel que nous le connaissons aujourd’hui, consiste à parcourir 7,5 tours de piste en franchissant 5 rivières surplombées d’une barrière. Mais pourquoi ces rivières, quand on sait que le contact avec l’eau ralenti la vitesse de déplacement et alourdi l’athlète ?

Le terme steeple-chase signifie « course de clochers ». Il trouve ses origines dans les courses hippiques britanniques du XVIIIème siècle qui consistaient à parcourir à cheval les clochers d’églises de deux villages voisins. Les courses avaient lieu à travers forêts et champs, contraignant les participants à franchir de nombreux obstacles naturels.

En 1850, Halifax Wyatt eut l’idée de transposer cette épreuve aux humains et proposa une course de 2 miles (soit 3218 mètres) avec obstacles mais sans chevaux. La première course organisée à travers champs était composée de 24 obstacles dont des barrières à moutons, des rivières artificielles et des murs de pierres. Fort de son succès, l’épreuve est rapidement inscrite au programme des réunions d’athlétisme en Grande-Bretagne. Cependant, ce n’est qu’un siècle plus tard que le 3000 mètres steeple adoptera sa disposition actuelle.

Le steeple en campagne va progressivement se faire une place dans les pistes d’athlétisme pour devenir discipline olympique lors des Jeux de Paris en 1900. L’épreuve est courue sur deux distances, le 2500 mètres et le 4000 mètres.  En 1908, est organisée une course de 2 miles dont les règles sont très proches du 3000 mètres steeple actuel. Les athlètes doivent franchir 5 obstacles par tour de piste, dont une rivière large de 3,66m et profonde de 70cm (normes actuelles).

Malgré cette avancée, les Jeux Olympiques de Stockholm 1912 ne comportent aucune épreuve de steeple. C’est seulement lors des Jeux d’Anvers (Belgique) en 1920, que le 3000 mètres steeple fait ses débuts dans des compétitions internationales, sans pour autant être codifié par la Fédération internationale d’athlétisme à l’époque.

Le 3000 mètres steeple féminin mettra beaucoup plus de temps à s’imposer puisqu’il deviendra discipline olympique lors des Jeux de Pékin en 2008.

En bref, 150 ans d’histoire ont vu la transition de courses d’obstacles à cheval à travers les forêts vers une course sur piste comportant des rivières. Vous comprendrez donc pourquoi les athlètes prennent un malin plaisir à sauter dans l’eau sur 3000m steeple!

 

 

(Source OP Rat370 / pour running 79 & CDCHS 79 – n°13 Avril 2014)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau