Le Saviez-Vous n°44 : Partir doucement

CEUX QUI GAGNENT, PARTENT DOUCEMENT !

DepartLes coureurs partent trop vite en course ! Sachez combien 2 ou 3 mn grappillées en début d’épreuve, plombent littéralement la fin de course !

Une équipe de spécialistes français nous apprend que cette gestion de course dépend des caractéristiques « psychologiques » des coureurs. Ceux qui – par ailleurs dans leur vie – perçoivent moins le risque et/ou prennent plus de risques, sont aussi ceux qui partent plus vite lors d’un effort court ou long (Marathon/100km, etc.…).

Mais pour les chercheurs français, ces caractéristiques individuelles ne suffisent pas à expliquer de piètres résultats. Les performances atteintes s’expliqueraient par la capacité (ou l’incapacité) des sportifs à évaluer précisément l’objectif.

Quand on regarde la stratégie de course de plus d’un millier de participants sur les plus grandes épreuves de l’hexagone, on fait deux ou trois constats que l’on retrouve également lors des courses du Dimanche en Deux-Sèvres !

  • Ceux qui gagnent sont assez réguliers. En tout cas, ils ne partent pas trop vite. Pour preuve, les vainqueurs se démarquent des autres coureurs, uniquement lors des derniers kilomètres (en règle générale), qu’ils courent plus vite que ne le font les autres concurrents.

  • 61% des concurrents perdent de la vitesse au fur et à mesure de l’épreuve. Nombre d’entre eux, accomplissent même les premiers kilomètres à 105% de la vitesse du vainqueur. On peut aussi dire qu’ils partent trop vite et flanchent avant l’arrivée !

  • Si les vainqueurs démarrent prudemment, ils ne partent pas non plus trop lentement ! Ils restent quasiment toujours dans les 10 premiers de l’épreuve jusqu'à à la mi-course.

Au final, ceux qui gagnent ou approchent de leurs objectifs, courent de manière régulière ou en accélérant très légèrement au cours de l’épreuve. Les autres partent trop vite et flanchent trop vite aussi ! Tout l’art de la course, consiste à mettre la pédale douce au départ sans pour autant appuyer exagérément sur le frein… Un bon mélange de prudence et d’impétuosité !

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N°44 – Juin 2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau