Le Saviez-Vous n°53 : Le Trail

Pratiqué en montagne, en milieu accidenté à fort dénivelé, sur les sentiers balisés d’une forêt ou les pistes d’un désert, le Trail (« Chemin » en Anglais) est la tendance forte du phénomène running des cinq dernières années.
 
Né dans les années 70 aux États-Unis, sous le signe de l’ultra-fond, le Trail ne gagne la France qu’en 1995, avec la création de la course des Templiers, dans l’Aveyron. Aujourd’hui, près de 500 000 Français prennent chaque année le départ d’un Trail dans l’hexagone et 65% des coureurs sur route se disent attirés par la discipline subdivisée en diverses catégories (Ndlr, lire ci-dessous les différentes familles de course). 
 
Trail 1
 
Pourquoi ?
 
Le nouveau défi et le dépassement de soi qu’elle induit, pour varier les plaisirs, s’extirper des pelotons de 30 000 à 40 000 coureurs mais surtout pour le contact direct et frontal avec la nature. « Aller courir sur un territoire qu’ils connaissent ou désirent connaitre donne du sens à leur pratique. Ils recherchent des paysages, une dimension historique ou encore patrimoniale : Ils cherchent la culture derrière le sport », témoigne Olivier BESSY, Sociologue des Loisirs et du Tourisme, Professeur à l’université de Pau et auteur d’un ouvrage sur le plus célèbre Ultra-Trail du Mont-Blanc. (Ndlr, « Un mythe, un territoire, des hommes ». Aux éditions : Autour du Mont-Blanc).
 
- Trail Urbain : Course en milieu urbain ou semi-urbain dont le parcours utilisant franges vertes, parcs, monuments, quais, escaliers, etc…
 
- Trail Court : Parcours de moins de 42 km dont les portions en surface goudronnée n’excèdent pas 25% du total.
 
- Trail : Supérieur à 42 km (dont 15% maximum d’asphalte), le Trail se court en autonomie ou semi-autonomie. Le dénivelé positif est au moins de 2 000 mètres.
 
- Ultra-Trail : Trail dont la distance dépasse les 80 km et le dénivelé positif les 2 000 mètres. Des horaires limites éliminatoires sont fixés à plusieurs points de la course.
 
- Kilomètre Vertical : Un 1 000 mètres de dénivelé sur une distance de 5 km maximum. La version Fast and furious du Trail.
 
- Skyrunning : La notion-clé n’est plus le dénivelé mais l’altitude, les courses de cette catégorie devant dépasser la barre des 2 000 mètres. Le Skyrmarathon (2 000 mètres de dénivelé total minimum) fait entre 30 et 42 km et peut atteindre les 4 000 mètres d’altitude. Si ces paramètres sont dépassés de 5%, on parle alors d’Ultra-Skymarathon.
 
 
OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N°53 – Octobre 2015 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau