Le Saviez-Vous n°54 : Publicité mensongère pour Vibram ?

Vibram accusé de publicité mensongère !

ShoesAux États-Unis, la plainte déposée contre la société VIBRAM pour publicité mensongère concerne 150 000 plaignants, qui recevront tous une indemnisation !

L’affaire Vibram a débuté aux États-Unis au printemps 2012 par la plainte portée par Valérie BEZDEK contre la marque, au motif de publicité mensongère. La coureuse s’appuyait sur les affirmations arguant que les modèles minimalistes « Five Finger » permettaient de diminuer les blessures des pieds et renforcer les muscles des pieds, sans que de telles assertions soient en réalité étayées par des arguments scientifiques. Mais cette plainte a pris une ampleur énorme à la faveur du système de recours collectif organisé par un cabinet spécialiste de telles actions, Heffler Claims Group, et ce sont finalement 154 927 plaignants qui se sont manifestés pour obtenir une indemnisation de la part de Vibram.

En effet, même si la marque nie toute tromperie des consommateurs, elle a opté pour un accord à l’amiable sur la base d’un dédommagement de 3.75 Millions de dollars, ceci afin d’éviter un très long procès engendrant un énorme surcoût de dépenses judiciaires. (On n’est pas dans le Poitou-Charentes, notre bon pays du beurre et du fromage. On est aux USA ! Alors forcément là-bas, ce genre d’histoire ça prend tout de suite de l’ampleur !!!). Cette somme reviendra à hauteur de 2.3 millions de dollars aux plaignants, qui recevront ainsi chacun entre 8 et 9 dollars par paire de chaussures, alors qu’à l’ouverture de la procédure en Mai, il était escompté « 20 à 50 dollars par paire ! ».

Les deux instigateurs de l’action, Valérie BEZDEK et Brian DE FALCO, seront dédommagés pour 2 500 dollars, alors que le cabinet Heffler et les avocats recevront, eux, environ 1.48 millions de dollars… Le paradoxe d’une telle action est également que les plaignants ont pu déposer leur plainte au motif d’avoir acheté une paire de « Five Finger » entre Mars 2009 et Mai 2014 mais sans avoir à produire la moindre preuve d’achat ! C’est ainsi que les 154 927 personnes ont annoncé un total de 279 570 paires acquises, un nombre très largement supérieur aux premières prévisions des experts, ce qui a d’autant diminué le dédommagement revenant à chacun.

Le concept des chaussures minimalistes avait pris une vraie ampleur aux États-Unis, avant de s’écrouler brusquement, chutant de 50% entre 2012 et 2014 (400 millions de ventes au total). Et ce mouvement a coïncidé avec le développement du marché des chaussures dites « maximalistes », avec des semelles hautes, à l’image des modèles « Hoka One One ». Malgré tout, Vibram demeure optimiste sur le futur, après avoir modifié de manière significative plusieurs modèles « Five Finger », y compris la « Bikila EVO », et orchestrant une campagne de communication forte. Il a ainsi été proposé à tout acheteur d’une paire de chaussures d’être remboursé à l’issue d’une période de six semaines dans le cas où le modèle ne le satisfait pas !

OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N°55 – Novembre 2015

Date de dernière mise à jour : 29/10/2015

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau