Le Saviez-vous n°58 : Les cross, c'est reparti !

Cross 2

Le terme cross country vient de l'anglais cross et country (« à travers la campagne »). La pratique du cross-country remonte au XIX Siècle. À l'époque, un jeu anglais appelé Hare and Hounds ou Paper Chase est pratiqué dans les écoles anglaises. Ces dernières commencent les courses de cross-country en 1837, et mettent en place un championnat national le 7 décembre 1867. Il a lieu au Wimbledon Common dans le sud-ouest de Londres. Cette course est la première de cross-country considérée comme officielle à ce jour. Son but initial était d'imiter le steeple pour garder la forme hors-saison, et était considérée comme peu sérieuse à ses débuts. Cette course d'une distance d'environ 3,5 miles (Ndlr, 5km650) passait à travers un terrain très boueux et accidenté. Le parcours n'étant pas bien balisé, de nombreux concurrents se sont perdus. Ils ne furent pas aidés par le fait que la course se soit disputée dans l'obscurité car elle a commencé à 17 heures !

Les Cross-country ont généralement lieu dans des plaines et/ou des bois. Ils nécessitent d'avoir une bonne endurance et d'être capable de changer de rythme rapidement, mais aussi de savoir changer de foulée, plus petite pour les montées, plus longue sur le plat, relâchée dans les descentes. Mais, en cross-country, le plus important est la hargne, la « gnaque » qui va vous permettre de tenir le dernier kilomètre, moment où beaucoup de choses peuvent se jouer, tout comme au départ. Il faudra allonger et rester concentré, oublier la douleur et rester très attentif aux petits trous qui sont très fréquents dans les terrains usés par les courses courues plus tôt, généralement par les plus jeunes. C'est vers la fin que les blessures sont les plus courantes. Avec des chaussures à pointes (Ndlr, chaussures avec des crampons amovibles pointus), une erreur d'inattention peut vous blesser plus ou moins gravement...

Le cross-country implique très peu d'équipement spécialisé. La plupart des courses se déroulent en short et avec des maillots à manches courtes ou sans manches. Dans des conditions particulièrement froides, des maillots à manches longues et des collants peuvent être portés pour conserver la chaleur sans perdre la mobilité. Les chaussures les plus courantes sont des chaussures légères avec semelle en caoutchouc comportant de quatre à six pointes métalliques vissées dans la partie d'avant-pied de la semelle. La longueur des pointes dépend des conditions de course. Avec un parcours boueux, les pointes peuvent mesurer jusqu'à 25 mm. Si on court sur une surface plus dure, les pointes sont plus courtes et font généralement 6 mm, ce qui permet d'être plus efficace. Alors que les pointes sont adaptées pour des surfaces herbeuses, boueuses, ou d'autres conditions glissantes, les coureurs peuvent également choisir de porter des chaussures de course à semelles de caoutchouc sans pointes, si le parcours comprend des parties importantes de surfaces pavées ou des chemins de terre.

Le départ de toutes les courses de Cross-country, très souvent tiré au pistolet, commence par une ligne droite d'environ 100 mètres très large mais qui se referme en « entonnoir » ; le placement est donc très important et il nécessite donc une bonne vitesse de départ. Le but de tout coureur sera de se placer à l'avant sans aller trop vite. En ce sens, un coureur de cross doit pouvoir produire une forte accélération puis doit retrouver un rythme normal ; l'entraînement et l'expérience jouent ainsi un rôle. Lors d'un départ, les bousculades peuvent être nombreuses et un bon coureur de cross se placera à l'avant afin de les éviter. Une fois que le chemin s'est resserré, il est très difficile de remonter dans les premières positions, la course temporise donc légèrement.

Le milieu de course est la partie la plus importante et la plus dure : l'athlète est à la fois soumis à une forte souffrance physique et morale. C'est durant cette période qu'il ne faut surtout pas avoir peur d'avoir mal !

La fin de course est égale au dernier kilomètre. C'est à ce moment où l'individu jette ses dernières forces dans la bataille. Il faut surtout s'aider de ses bras mais rester au maximum placé, afin que les adversaires ne remarquent pas votre fatigue. C'est surtout un point psychologique gagné face à eux. L'arrivée est égale au sprint final, à la dernière ligne droite. À ce moment-là, l'athlète utilise son « finish » pour se départager de ses adversaires.

 

Un petit rappel :

Les Championnats Départementaux de Cross auront lieu comme en 2012 à Saint-Martin Les Melle, le 10 Janvier 2016. Ces Championnats sont GRATUIT et OUVERTS A TOUS, licenciés ou non ! (comme en compétition de course à pied, un certificat médical est obligatoire)

 

Cliquez ci-dessous pour tout savoir sur les Départementaux de Cross 2016 :

 

En 2012, nous avions vu la victoire chez les filles en Cross « Elite », de Lucile RICHARD (Stade Niortais Athlétisme) et chez les hommes de Steve MILLASSEAU (Sèvre Bocage Athlétic Club).

 

Les Championnats Régionaux auront lieu à Mazeray (17) le 24 Janvier. Les Inter (Ndlr, demi-finale des Championnats de France), à Uzurat (87) le 07 Février.

Les Championnats de France se dérouleront au Mans (72) le 06 Mars.

 

Bonne saison de Cross à tous et amusez-vous bien !!!!

 

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N°58 Décembre 2015

Date de dernière mise à jour : 25/12/2015

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau