Laetitia GRIZEAU

 

Nom et prénom : GRIZEAU Laetitia

 

Date de naissance : 11 août 1974, à Niort

 

Situation de famille : Mariée, 2enfants 

 

Domicile : 79230 FORS


Profession : Infirmière


Club ou association : Jog.FORS

L grizeau

Laëtitia, rassure-moi, tu n’es pas venue à la course à pied à force de regarder ton mari (Christophe), courir ?!

Oui et non... A force de voir Christophe (mon mari) courir, et surtout à force de l'entendre évoquer le partage et le plaisir de ses expériences, j'ai eu envie d'essayer !

Je m'y suis donc mise en juin 2009. Depuis je m'applique à m'y tenir, mais je ne suis pas assez assidue pour m''imposer des entrainements réguliers ! Je délaisse parfois plusieurs semaines la course à pied selon mon moral, mes motivations, la météo ou mon temps libre... Heureusement l'appel des baskets reste toujours le plus fort !!

J'ai vite réalisé le bien-être procuré à l'issue de cette activité physique et la satisfaction personnelle qui en découle (même si cela est parfois douloureux au cours de l'effort !)

 

On te voit souvent galoper dans les rues de Niort avec un petit groupe de copines qui ont également leurs maris qui courent. Vous préférez courir chacun de votre côté ?

Effectivement, depuis plusieurs saisons, j'ai eu la chance de partager les entrainements en semaine avec quelques amies (elles-mêmes conjointes de coureurs), sur la piste du stade René Gaillard ou le long des quais Alex Métayer. C'est avec plaisir que nous fractionnons dans le but de d'améliorer nos performances sur les courses populaires de notre région, et de profiter de moments sympathiques.

En revanche courir en couple est tout aussi agréable, bien que nos niveaux personnels ne nous permettent pas de suivre le même rythme... mais nous apprécions et profitons dès que possible de partager des parcours d'entrainement identiques et des courses communes.

J'ai la chance d'avoir un mari qui me soutient à mon niveau, il veille affectueusement à l'usure de mes chaussures..., ma bonne hydratation après les courses ou les périodes de récupération nécessaires afin d'éviter les blessures ! Et surtout, il chausse sans hésiter ses baskets pour m'accompagner dés que mon moral est en berne !...

  

Prendre une licence dans un club ou une association pour progresser, est-ce que tu en as envie, ou pas du tout ?

Depuis le mois de novembre 2014, je suis inscrite au club de mon village : JOG.FORS. Il m'a fallu plusieurs années avant d' "oser"..., mais grâce à mon entourage j'ai réussi à franchir le pas... Je ne regrette qu'une seule chose : ne pas l'avoir fait plus tôt !

Courir en groupe à deux pas de chez soi, toutes saisons confondues, et plusieurs fois par semaine, s'avère très pratique, convivial, et surtout beaucoup plus motivant !! Partager un moment de détente avec des individus et des groupes de niveaux différents, auxquels l'on peut se greffer selon la forme du jour.

Mon seul regret reste d'avoir au fil des semaines, un peu délaissé les entrainements au stade niortais, car il est difficile d'être partout à la fois ; ainsi le plus pratique prend le dessus.

 

Quel genre et quelle distance de course à pied apprécies-tu le plus ?

Je suis restée une adepte du "10 kms route" pendant plusieurs années, en tentant de m'améliorer grâce à des plans d'entrainement personnalisés. J'ai réalisé 2 semi-marathons, et dans mes projets beaucoup plus lointains, je garde espoir de parcourir un jour un marathon !

Actuellement, je change d'orientation et de terrain, j'augmente mes distances (je préfère la durée à la vitesse). Je prépare les 36 kms de l'Ardéchois (le 2 mai 2015) avec/grâce à l'accompagnement des adhérents de Jog.FORS et surtout de mon mari. Seul objectif : "finir"... à mon rythme. J'apprécie de plus en plus les trails qui prennent moins en compte le chrono et restent beaucoup plus ludiques.

Ceci implique que je n'aurais pas le plaisir de fouler les sentiers de la Fressi'Nature le 1er mai !!

 

Avec des courses 100 % féminine, comme « Les Filles de l’Eau, les Filles de Niort ou La Parthenaisienne », c’est plutôt des bonnes idées pour faire venir les filles un peu « timides » en course ?

Oui, c'est une très bonne idée. Un excellent moyen de courir sans a priori, et surtout avec un regard masculin axé sur les encouragements et non sur les comparaisons au classement !!

 

La course à pied aide à aller vers les autres et à s'y intéresser ; elle m'a permis également d'acquérir plus de confiance en moi.

Bonne route à tous et toutes, et que courir soit toujours un plaisir !

  

Propos recueillis par OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°38 - Mars 2015

Date de dernière mise à jour : 23/12/2015

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau