Sophie FRAIGNEAU

Nom et prénom : FRAIGNEAU Sophie

 

Date et lieu de naissance : 03 Mai 1977 à Niort

Situation de famille : Mariée, 1 enfant

Domicile : Fors

Profession : Gestionnaire de Contrat à la SMACL Santé

Club ou association : Jog’Fors

Sophie fraigneau

Salut Sophie ! Pour le choix de la photo, c’était vraiment pas compliqué pour moi, car sur tous les clichés que je possède, tu apparais avec un superbe sourire ! Autrement dit, même pendant l’effort en course, tu arrives toujours à garder la « banane » ?

Oui, c’est vrai mais je suis de toute façon de nature assez souriante et en course à pied je me fais toujours plaisir. Quand c’est dur, je me dis tout le temps que ça pourrait être pire et que ce n’est que quelques heures à passer et le passage de la ligne d’arrivée est tellement grisant.

 

Didier, ton mari, participe lui aussi activement à la pratique de la course à pied. Cette passion vous a pris en même temps ou en avait-il tout simplement marre de se « taper » seul le ménage chaque Dimanche matin ?! (Lol !)

Effectivement, on a commencé en même temps et je pense que c’est aussi pour cela que nous prenons autant de plaisir car aucun des deux n’est lésé. C’est aussi une grande force dans notre vie, je suis très fière de lui et on a vraiment le même but et la même motivation.(pour le ménage, il le fait le vendredi… !)

 

Je suis carrément bluffé quand je vois la grandeur du club de Jog’ Fors aujourd’hui (Ndlr, 90 adhérents au 23/12/15) et d’année en année, vous ne cessez de progresser ! A ton avis, qu’est-ce qui pousse les nombreux coureurs à venir vous rejoindre ?

C’est vrai que le nombre d’adhérents ne cesse d’augmenter. Je pense que cela est dû à l’image que nous dégageons et à l’effet de groupe. De plus, rejoindre un club permet de ne pas courir seul et pour les filles c’est quand même plus sécurisant.

 

Parmi tes 3 records perso sur des distances officiel (Ndlr, 57mn sur 10km - 2h13mn sur Semi et 5h sur Marathon), aimerais-tu en améliorer l’un d’eux et si oui, lequel, quand et où ?

Non je ne pense pas pouvoir améliorer mes temps et je n’en ai pas l’envie non plus. Je souhaite surtout continuer à courir sur de beaux trails et des distances qui me font plaisir. Je pars du principe que même si on n’a pas un super niveau, on peut tous accomplir de grandes choses à son niveau… Il y a encore tellement de trails que j’ai envie de faire et également des courses d’orientation, des raids et des petits triathlons.

 

Toi aussi, tu as le droit à cette fameuse question que je pose assez régulièrement… As-tu une petite anecdote croustillante à nous raconter ?

Il y a celle de ma dernière course à la SaintéLyon, course de nuit qui démarre à 23h00. Au bout de quelques kilomètres, je me suis retrouvée seule avec un groupe devant moi et un autre derrière. Au moment où on arrive dans un bois, là je saisis un grognement de “bête” et j’entends le groupe de derrière dire “C’est un sanglier, il va nous charger !”. Du coup, prise de panique j'ai accéléré pour rattraper l’homme devant moi, que je ne connais absolument pas… et en m’accrochant à son bras, je lui dis “j’ai peur”. Quelques mètres plus loin, on voit une pancarte avec écrit dessus “l’Ours de la forêt vous souhaite la bienvenue !” C’était donc une sacrée blague des organisateurs, alors j’ai lâché ce pauvre homme que je prenais en guise de bouclier !

 

Propos recueillis par : OP Rat370 / n° 58 – Décembre 2015

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau