Marie Claude Michie

Nom et prénom : MICHIE Marie-Claude

 

Date de naissance : 28 Juillet 1963 à Parthenay

Situation de famille : Mariée, 2 enfants

Domicile : Quinçay

Profession : Chargée du Service Contrôle et Facture Fournisseurs chez VM Matériaux

Club ou association : SBAC / Stade Poitevin Triathlon / Jog’Gatine

Matie claude michie

Salut Marie-Claude, bien que tu sois blessée cette année, j’ai relevé pas moins de 13 épreuves courues cette saison. Ceci dit, elles datent toutes du début de saison ! Peux tu nous raconter ce qu’il t’arrive exactement ?

Pour cette fin de saison 2015, je n'ai malheureusement pas pu courir, les blessures étant multipliées.

Cependant, j'ai pu prendre le départ du Semi-marathon des Championnats de France en Martinique, mais le résultat n'a pas été terrible au vu de la chaleur et des blessures. Heureusement que l'ambiance entre athlètes était formidable !

J'ai une pensée pour un athlète du SBAC (Ndlr, Régis MAUPOINT), décédé cette fin année 2015, et qui faisait partie de cette aventure avec nous. Les moments passés ensemble avec lui seront inoubliables.

 

Tout le monde connait ton admirable niveau. Tu fais partie des rares filles du 79 à avoir réussi à passer sous la barre des 40mn sur 10 km (Ndlr, 39’55s en 2006 à La Rochelle). J’ai entendu dire que tu souhaitais te rapprocher de ton record, mais cette fois-ci, sur Marathon (Ndlr, 3h13’25s en 2007 à La Rochelle).Rumeur ou réalité ?!

J'aimerais bien revenir à ce niveau, mais pour cela je dois me rétablir et ensuite les objectifs viendront. Avec un bon plan d’entraînement comme sait le faire Jean GRELLIER, mon entraîneur, qui me suit depuis mes débuts au SBAC, je pense pouvoir courir un marathon en moins de 3h30.

 

Plus de trente années de course à pied à ton actif, comment l’ancienne pistarde de 800 et 1500m que tu es, peut ‘elle trouver cette motivation omniprésente pour aller galoper ?

Je ne cours pas spécialement après le chrono. Aujourd'hui c'est avant tout le plaisir qui me guide : celui de partager une passion avec mon mari et des athlètes. Travaillant dans un bureau, j'ai besoin de prendre mes baskets et de m'oxygéner en sortant le soir…

 

Parthenaisienne de cœur, même en habitant dans le 86 depuis peu de temps, j’imagine que tu tiens fortement à conserver ta licence FFA au club du SBAC et ton adhésion associative à Jog’Gatine ?

Je suis au SBAC depuis au moins 30 ans et Jog'Gatine environ 20 ans ! Que le temps passe vite…

Je me sens bien dans ce club et cette association, alors pourquoi changer ?

Suite à mon déménagement dans la Vienne, certes je les vois moins, mais je les retrouve le week-end sur les courses !

La course à pied c'est avant tout la convivialité, ce qui n'empêche pas le dépassement de soi lors d'une compétition.

 

Propos recueillis par : OP Rat370 / n°59 – Janvier 2016

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau