Nathalie TESSIER

Nom et prénom : TESSIER Nathalie

 

Date de naissance : 24 Novembre 1964 à Sarrburg (Allemagne)

Situation de famille : Divorcée, 2 enfants

Domicile : Niort

Profession : Infirmière

Club ou association : Niort Endurance 79

Nathalietessier

Salut Nath ! Avec un genou « en vrac », ce n’est pas facile de courir comme tu le désirerais. Qu’est-ce qui t’arrive vraiment ?!

C’est une fissure du ménisque interne et une entorse du ligament, mais un coup de mars et ca repart…  

Pour l’instant c’est plutôt "molo-molo", je n ai pas réussi à m'arrêter ! 

 

Fin Mai a eu lieu la course « des Filles de Niort », course pour laquelle je sais que tu es impliquée personnellement... Malgré une météo exécrable, ce fût une grosse réussite en thermes de participation. A quoi est dû ce succès à ton avis ?

Je pense que ce succès (Ndlr, 700 inscrites lors de la 1ère édition, 1200 inscrites cette année) est dû en premier à la "pugnacité" de son initiatrice, Sylviane IMBAULT. Elle a su nous convaincre et donner de sa personne quant aux démarches administratives (et je pèse mes mots...).

En deuxième lieu, nous formons une petite équipe où chacun a un rôle, transmet les informations, et où la solidarité est présente. Cela n’empêche pas parfois nos "désaccords"…

J’insiste sur la clef de notre succès, car comme tu le sais, tous les bénéfices sont intégralement reversé à l’hôpital de Niort et en particulier pour le service d’Oncologie.

Le but de notre projet est d’améliorer le bien-être des femmes atteintes de Cancer lors de leur hospitalisation. Cela vas du petit frigo dans la chambre à de la « vraie » vaisselle (et colorée en plus), et plein de petit trucs sympa qui améliore le confort. On est tous concernés, n’est ce pas ?

6000 euros récoltés cette année et les besoins sont toujours très importants, alors pour 7 euros de participation…, c’est un "petit geste pour l’homme, et un immense pas pour l’humanité" ! 

De plus le jour de la course, nous sommes super sympas avec toutes les coureuses et les nombreux spectateurs (et d’ailleurs pas que le jour de la course !), le tout dans un "petit désordre bien organisé"! 

 

Les distances et le type de parcours proposés dans les courses à pied t’importent peu. Tu recherches avant tout du plaisir ! Alors cite-nous 4/5 courses dans l’hexagone (et ailleurs…) que tu apprécies particulièrement ?

La Fressi’nature (Ndlr, attention, il peut y avoir conflit d’intérêt et je peux avoir des blèms…hihihi !), le Marathon de La Rochelle, le Trail de Font Romeu, le Semi de La Rochelle, le Marathon du Cap Ferret (merci à Cherifa et son équipe. Elle comprendra…), la Coulée Verte, la Corrida de Magné, les Chemins du Mellois, les Gendarmes et les voleurs de temps, et un souvenir d’un week-end en Auvergne en courant et marchant pour le plaisir du paysage ! Merci à Mickael.... 

 

Tu as fait tes débuts en course à pied il y a 26 ans, donc forcément tu as vu du changement dans ce sport, que ce soit dans l’organisation des courses, le type de parcours proposés et surtout, la nouvelle vague de coureurs qui nous arrive en nombre depuis 5-7 ans ! Quel est ton ressenti par rapport à tous ces petits changements ?

Oui déjà 26 ans..., nous avons commencé avec Elie à Paris (lui est tombé dedans quand il était petit), il m'a poussé à le rejoindre !

Les courses ne m’intéressaient pas plus que cela au début « la foule... ! ». En arrivant ici en 1996, j ai franchi le cap.

Du changement oui j’en ai vu ! Déjà il y a de plus en plus de filles dans les pelotons, et ça c’est chouette parce qu’auparavant il n’y avait pas trop de vêtements de running «filles» dans les rayons… Alors que maintenant c’est tout le contraire, il y a tellement de choix qu’on ne sait jamais quelle fringue choisir tant les couleurs sont sympas et gaies... et puis peut être qu’il ya plus de solidarité : Je tiens à ce mot car malgré l’individualité du geste, sans une équipe ou un groupe de copains, une "tape amicale dans le dos", un encouragement verbal, courir ne me sert à peu de chose (ce n’est que mon avis… !). Ce sport, comme les autres, je l’apprécie pour cela ! Pour le premier ou le dernier, l’effort est dans la même lignée.

J’ai vu aussi se multiplier la diversité des terrains pratiqués, le changement des distances, l’introduction de thèmes (souvent rigolos) etc.... Maintenant les jeunes arrivent et la transmission se fait...

 

Propos recueillis par : OP Rat370 / n°76 –Août 2016

Date de dernière mise à jour : 07/01/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau