Attention, Attention ! Départ imminent pour Guiyang !!!

Hugohay1Hugo HAY ce coureur du SBAC, se souviendra encore longtemps du « fameux » Mardi 3 Mars 2015, quand sa mère est venue en « speed » dans sa chambre pour le réveiller et lui annoncer sa sélection dans l’équipe nationale « Junior » !

En effet, c’est bel et bien Pascal MACHAT, l’entraineur national qu’elle avait au bout du fil, et quelques minutes après avoir raccroché, c’était au tour d’Abel JAMAIN, l’entraineur d’Hugo, de lui confirmer cette magnifique nouvelle. 

Alors, comme vous vous en doutez un peu, toute la journée son téléphone n’a pas arrêté de sonner pour le féliciter de cette 1ère sélection tant attendu sous les couleurs tricolores. Des mots de sympathie venant aussi bien de la part de ses camarades de club, que des dirigeants, sans oublier ses potes de Bressuire, sa famille et bien sûr les nombreux athlètes avec qui il a pu tisser des liens d’amitiés au cours de ses nombreuses années de pratique en athlétisme.

C’est donc bien en Chine qu’Hugo fêtera ses 18 piges, et en plus pile-poil le jour de la course le Samedi 28/03 en Chine et ce sera donc le Dimanche 29/03 pour nous (décalage horaire de 7h).    

Imaginez-vous un seul instant à sa place. Quel merveilleux moment pour un « jeunot » de son âge de pouvoir fêter ses 18 ans en présence de ses « Héros », les plus  « Grands » coureurs mondiaux ! C’est quasiment impossible qu’Hugo se soit un jour posé cette question dans les rues de Terves, son village familial situé près de Bressuire…

Tout d’abord, saviez-vous que Guiyang se trouve à plus de 9 000 km de Bressuire ? Il faut compter pas moins de 15 h de vol pour que l’équipe de France atterrisse à Longdongdao, l’Aéroport International qui se situe en périphérie de Guiyang.

Il est fort possible que notre Champion « made In 79 », se sente un peu perdu dans cette grande ville de 4, 5 millions d’habitants, soit deux fois plus que Paris ! Il faut dire qu’en Chine tout est forcément démesuré à partir du moment où le pays est le plus peuplé du Monde avec ses 1 milliard 368 millions d’habitants ! Vu comme ça, les choses sont toutes de suite plus claires…

Côté perfs, lors des derniers Mondiaux de cross à Bydgoszcz en Pologne en 2013 (tous les 2 ans), l’équipe de France Junior s’était classée à la 11ème place.

Vous vous doutez bien, que devant les places avaient été « réservés » depuis longtemps, par des nations comme l’Éthiopie, le Kenya et le Maroc… Bref, sur une soixantaine de pays représentés, je trouve personnellement que ce n’est pas si mal du tout de terminer à la 11ème place ! A l’époque le plus costaud de l’équipe tricolore valait 30’01s sur 10km (Mehdi BELHADJ) et le moins rapide valait tout de même 31’40s (Alexandre SADDEDINE) ! C’est clair que les Mondiaux, c’est du costaud !!!!

Hugo est très content du travail effectué cette année avec son entraineur (Abel JAMAIN), car durant tout l’hiver il a bossé dur pour faire en sorte que l’écart entre lui et ses adversaires se resserre au maximum et ça a payé ! Il faut dire qu’à un moment donné, Hugo faisait entre 6 et 7 séances d’entrainement par semaine pour obtenir ce résultat ! Lui, qui a commencé l’atlhé en catégorie « poussin » (10/11 ans) au SBAC, connait le travail exigeant qu’il faut faire pour espérer obtenir des résultats satisfaisants.

Aujourd’hui, son nom figure sur la liste Ministérielle des « Sportifs de Haut Niveau », ce qui lui permet de pouvoir bénéficier d’un soutien financier de la part de la Ligue Poitou-Charentes d’Athlétisme et également de la Région Poitou-Charentes. Le SBAC, son club est bien évidemment à ses côtés, comme pour tous les autres athlètes du club, en apportant une aide « logistique » (non négligeable) lors de grands rendez-vous sportifs, en prenant par exemple, en charge les frais de transports et d’hébergements. 

Si ça peut vous rassurer tout de suite, pour les Mondiaux à Guiyang, c’est la Fédé qui rince ! Ouf, pour le SBAC ! Ou sinon Hugo se serait fait lyncher à son retour…

L’équipe de France arrivera 5 jours avant la compétition, histoire de pouvoir récupérer correctement du décalage horaire et  permettre de s’acclimater à l’altitude (+ 1070m). De ce côté-là, à part les Kenyans qui ont l’habitude de courir aussi haut, pour beaucoup d’autres pays ça risque d’être dur. Mais ça fait partie du jeu !

Pour ces 41ème Championnats Mondiaux de Cross, Hugo partira avec une délégation de 12 autres athlètes de l’équipe de France (5 filles et 7 garçons). Dans son équipe « Junior », il pourra notamment compter sur le soutien de Maxime HUEBER MOOSBRUGGER, ce Triathlète Alsacien a dans ses records un très beau chrono de 30’45s sur 10 km ! Bien entendu, Hugo HAY connait déjà les athlètes qui composent son équipe car ce sont des jeunes qu’il a l’habitude de rencontrer lors de grandes compétitions nationale, mais également lors de stages d’entrainement proposés par la FFA.                    

L’objectif de l’équipe avant le départ, c’est de terminer 1er pays Européen et côté perso, Hugo serait ravi de pouvoir se classer dans le top 50. De toute façon, Hugo est conscient que, devant, les 1er coureurs lui mettront 3 mn dans la vue, peut-être plus !     

OP Rat370, s’est amusé à analyser  de près le niveau mondial des Juniors, et je peux vous assurer que c’est de la folie, voire de la boucherie ! Les mômes ne valent pas plus de 28mn sur 10 km et 12’45s sur 5 000m !!!

De toute façon, nous on s’en moque, car ce qu’on voulait depuis les Championnats départementaux de Cross-country à Thouars, c’est qu' Hugo s’envole pour la Chine, et rien que ça, c’est déjà une belle victoire !!!

 

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N° spécial Mondiaux de Cross-country – Mars 2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau