J – 15 Mercredi 20 Juillet 2016

Chaque jour profitez de 3 rubriques différentes :

  • « Pierre de Coubertin ». Cette rubrique sera orientée sur l’histoire des Jeux.

  • « Race Results ». Les résultats principaux de l’Athlé.

  • « Vinicius ». La Mascotte nous dira tout sur les coulisses et les anecdotes des JO.

En attendant l’ouverture des Jeux Olympiques d’été (Vendredi 05 Août), version Rio de Janeiro 2016, Découvrez les deux rubriques déjà en place, à savoir « Pierre de Coubertin » et « Vinicius ».

Coubertin n°7

France - Paris 1924

Jo1924 1

Malgré une forte concurrence, Paris accueille les JO pour la seconde fois. Ce sont les derniers organisés par le Baron Pierre de Coubertin. Sa devise, Citius, Altius, Fortius (Plus vite, plus haut, plus fort) est introduite à l’occasion de cette olympiade.

Jo1900 1Président du CIO, le Baron Pierre de Coubertin, tire sa révérence. Celui qui a relancé les Jeux en 1896 se retire sur une bonne note. Il souhaitait de tout cœur voir son pays organiser une dernière fois les JO, après ceux contestés de 1900.

Près de 1 000 journalistes sont présents et pour la première fois, des épreuves sont commentées en direct à la radio grâce à l’arrivée de la TSF. Pour mieux suivre les événements, Edmond DEHORTER se place dans la nacelle d’un ballon survolant les différents sites olympiques.

La star des Jeux, Johnny WEISSMULLER !

Né d’une famille allemande, émigré aux États-Unis, Johnny WEISSMULLER doit falsifier ses papiers pour participer aux JO. Il devient Américain. Premier nageur au monde à passer sous la minute au 100 m nage libre (58’6s). Il remporte 3 médailles à tout juste 20 ans…

Dans sa carrière, il gagnera 52 titres de champion des États-Unis, et établira 28 records du monde. Il n’a jamais perdu une seule fois en compétition…

En 1932, Johnny WEISSMULLER entame une carrière cinématographique où il incarnera le célèbre Tarzan sur le tournage de douze films.

8ème édition en bref :

Du 04 Mai au 27 Juillet 1924.

3089 athlètes dont 135 femmes.

44 nations, 17 sports et 126 épreuves.

38 médailles pour la France (13 en or, 15 en argent et 10 en bronze).

Porte drapeau Français : Géo ANDRE (Athlétisme).

Flamme Olympique : Pas de flamme avant 1928.


 

Cette année-là :

Premiers Jeux Olympique d’Hiver à Chamonix (France).

L’Olympique de Marseille remporte sa première coupe de France de Football.

LENINE, le fondateur de l’Union Soviétique, meurt à Gorki à 53 ans. En hommage, Petrograd devient Leningrad.

Le Français Albert CALMETTE découvre un vaccin contre la tuberculose.

Gaston DOUMERGUE succède à Alexandre MILLERAND comme Président de la République.

Vinicius – n°7

Picsou

Une médaille d'Or aux JO, peut valoir beaucoup d’argent !!!

Une médaille aux Jeux olympiques de Rio, c'est bien sûr la récompense de beaucoup d’années d'entraînement. Mais c'est aussi la certitude de toucher un petit pactole de la part de l'État et des sponsors…

Tout d’abord, sachez qu’une médaille d'or, ce n'est en réalité que très peu d'or ! La charte du comité olympique stipule qu'une médaille de 400 grammes doit contenir au moins 92,5% d'argent pur et 6 grammes d'or (soit 1,5% de la composition). Le reste de la composition est variable. Au total donc, les médailles d'or décernées lors des derniers JO à Londres en 2012 contenaient 6 grammes d'or, 370 grammes d'argent et 24 grammes de cuivre…   Aux cours actuels de l'or et de l'argent, une médaille d'or vaut donc environ 550 euros. La médaille d'argent, composée à 93% d'argent et 7% de bronze, vaut autour de 300 euros. La médaille de bronze, elle, vaut moins de 5 Euros…

Dernièrement, le secrétaire d'État aux Sports, Thierry BRAILLARD a levé le voile sur les primes accordées aux représentants français qui brilleront au Brésil cet été. Le barème sera le même que celui des JO de Londres en 2012. 50.000 Euros seront versés aux champions olympiques, 20.000 aux argentés et 13.000 Euros aux bronzés.

Il y a quatre ans, 999.000 Euros avaient été distribués aux représentants tricolores qui avaient ramené au total 35 médailles (11 d'or, 11 d'argent et 13 de bronze).

En Ouzbékistan, une médaille d'or devrait rapporter 811.000 Euros

C’est en effet l’Ouzbékistan qui arrive en tête du classement des pays qui paient le mieux leurs athlètes victorieux. Pour une médaille d’or, le petit pays offre 811 000 Euros à son athlète star. Sur le podium figurent également l’Arménie et l’Azerbaïdjan, avec respectivement 700 000 euros et 640 000 Euros versés. La France ne figure pas parmi les pays les plus généreux lorsqu'il faut récompenser ses héros. Ce sont en général les «petites» nations du sport qui signent les plus gros chèques. Le Kazakhstan, la Thaïlande, les Philippines, la Malaisie ou encore le Kirghizistan promettent aussi des ponts d'or à leurs sportifs. En bas de l'échelle, on retrouve par exemple les États-Unis avec 22.000 Euros de prime pour l'or tout en sachant que les sportifs américains sont taxés à hauteur de 39,6% sur les revenus gagnés hors de leurs frontières…

Les équipementiers aussi versent leur obole…

Les sponsors officiels des athlètes mettent également la main à la poche pour saluer les exploits de leurs égéries. En 2008, le nageur Michael PHELPS avait ainsi touché 814 000 Euros pour ses huit médailles d’or de la part de SPEEDO, l’équipementier Australien. Le porte-parole de SPEEDO France affirme que « ces primes sont négociées en fonction du niveau du nageur et de la discipline ». 

EDF, qui soutient une bonne partie des athlètes tricolores, affirme pour sa part que les primes qu’il verse à ses athlètes oscillent entre 3 000 et 40 000 Euros « selon le métal de la médaille et le type de contrat qui les lie à l’entreprise ».

OP Rat370 pour la CDCHS 79 / Spécial JO RIO – J-15 / n°7 – Juillet 2016

Date de dernière mise à jour : 20/07/2016

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau