Avril 2014

Les habitués sur un tracé neuf - NR 30/04/2014

Les habituesFressi'Nature

Près de 900 coureurs dont les meilleurs départementaux disputeront jeudi à Fressines une double épreuve (7 et 15 km) sur un nouveau parcours.

 

Cette Fressi'Nature, sixième du nom, enregistre avant même de s'élancer un premier succès garanti, celui de la participation avec 892 inscrits sur les deux distances proposées (7 et 15 km). « On a dû clore les inscriptions assez tôt. Nous sommes contents de voir que cette épreuve, telle que nous l'avons imaginée plaît aussi largement », apprécie Mous Nakib, président de Sport Attitude, l'association qui organise cette manifestation.

C'est le seul rendez-vous de ce 1er mai au calendrier des courses hors stade et cette situation de monopole, si elle offre des garanties sur le nombre, ne promet pas un confort durable.
Sport Attitude l'a bien compris et veut continuer de susciter un intérêt élevé. C'est pour cette raison que les organisateurs ont décidé de faire découvrir un autre cadre naturel aux 244 femmes et 648 hommes engagés sur les deux courses. « Il y a cette année deux nouveaux parcours courses et rando. C'est la première nouveauté. La seconde, c'est le chronométrage par puces électroniques », explique Mous Nakib.
De quoi convaincre les coureurs de tous horizons et les bonnes pointures du secteur niortais et des environs de venir courir le 1er mai à Fressines. 
Sur 15 km, on reverra David Rochereau (SBAC) pour une explication avec Julien Bouleau (ASPTT Niort/Moncoutant) et quelques autres bons galopeurs (A. Ferreira, S. Bernard, C. Guillard, E. Caillon, H. Alarçon, etc.). Chez les féminines, Marina Roux (UACB) devrait rivaliser avec Valérie Redien (RC Saint-Maixent).
Sur 7 km, Anita et Frédéric Mainguenaud pourraient s'offrir un doublé familial. Mais Frédéric devra disposer de solides arguments pour éliminer les Garnaud (AALRA), C. Pillac (UACB), J. Attlan (CAP) entre autres.

Jeudi 1er mai à Fressines. Départ commun à 9 h 30.

Gauthier en solitaire - NR 28/04/2014

4èmes Foulées de Melleran

Samuel Gauthier (Xmen) s'est imposé avec une confortable avance (1'58'') sur son dauphin Damien Decaudin de l'UAC Brioux. Valérie Redien remporte la course chez les féminines en 53'32'.Melleran 2

Un temps maussade accompagnait cette quatrième édition des foulées melleranaises, qui empruntait principalement des chemins blancs et de terre dans une zone boisée sur 12 km. Cent quatre coureurs ont participé ce dimanche à cette course.
Dès le départ, Samuel Gauthier prenait la direction de la course, suivi de Damien Decaudin avec trois coureurs de Niort Endurance : Mickaël Penigaud, Emmanuel Nocquet et Jacky Presvost. Ce classement ne devait pas subir de modifications jusqu'à la ligne d'arrivée. 
Le vainqueur, Samuel Gauthier : « J'ai pris la tête dès le départ pour ne plus être inquiété. Il faut quand même reconnaître que les grosses pointures de la région n'étaient pas présentes. C'est la première fois que je viens participer à cette course. Le circuit est agréable et varié, difficile à certains endroits, en partie à cause des conditions météorologiques. Je suis ravi de l'avoir emporté. » 
La première féminine Valérie Redien (Running Club Saint-Maixent) « C'est ma première participation à Melleran. Après les chemins mellois de la semaine dernière, cette course m'a paru nettement plus facile. Lorsque je me suis retrouvée en tête des féminines dès le départ, je me suis contenté de gérer ma course. Le parcours est agréable et c'est pour moi une bonne préparation avant la Fress'Nature du 1er mai. »

Les résultats (Scratch) : 1. Samuel Gauthier (Xmen) 45'16'' ; 2. Damien Decaudin (UAC Brioux) 47'14'' ; 3. Mickaël Penigaud (Endurance 79) 48'02'' ; 4. Emmanuel Nocquet (Endurance 79) 48'27'' ; 5. Jacky Prevos (Endurance 79) 49'07'' ; 6. Nicolas Goudeau (Les 12-14) 49'30'' ; 7. Mathieu Gaury (NL) 49'43'' ; 8. Patrick Bertaud (Raidillon Val d'Autize) 49'52'' ; 9. Fréderic Bruneteau (UAC Brioux) 50'02'' ; 10. Ludovic Lehir (UAC Brioux) 50'10'' ; 11. Adrien Salmon (NL) 50'24'' ; 12. Manuel Feufeu (Spiridon Mellois) 51'01'' ; 13.Stéphane Gascoin (Granzay) 51'02'' ; 14.Goeric Croix (NL) 51'45'' 
Féminines : 1. Valérie Redien (Running St Maixent) 53'32'' ; 2. Karine Mayot (UAC Brioux) 59'49''; 3. Marina Roux (UAC Brioux) 1 h 00'04''.

La Fressi'nature affiche complet - NR 28/04/2014

Il n'est plus possible de s'inscrire pour la 6e édition de la Fressi'nature, la course du 1er mai organisée à Fressines par l'association Sport Attitude. Les responsables ont fait le plein d'inscriptions, 889 au total émanant de coureurs de l'une des deux distances proposées : un 15 km (566 engagés) et un 7 km (323 engagés). Le président Mous Nakib et son équipe ne veulent pas aller au-delà de ce chiffre de partants pour des raisons compréhensibles de logistique et de sécurité, et comme l'an dernier où il y avait eu 881 partants pour 850 classés, ils ont bloqué les inscriptions et donnent rendez-vous aux « recalés » à retenter leur chance dans un an pour la 7eédition.

Seuls les marcheurs peuvent encore s'inscrire pour les deux randonnées (7,5 km et 12 km).
Dossards : Ils pourront être retirés mercredi 30 avril de 16 h 30 à 19 h à la boutique Runever, à Niort, ou bien jeudi 1er mai entre 8 h et 9 h 15.
Parcours : Si les tarifs d'engagements n'ont pas changé, les habitués de l'épreuve vont découvrir de nouveaux parcours qui n'ont pas été dévoilés par Sport Attitude. Autre nouveauté, le chronométrage par puces électronique

La 6e Fressi'nature, jeudi 1er mai, départ à 9 h 30.

Plus de courses et plus de dames - NR 25/04/2014

CdchsTrès active, la commission départementale des courses hors stade gère une pratique en hausse et de plus en plus diversifiée.

 

Après une séquence de stagnation, les courses hors stade ont en Deux-Sèvres retrouvé leur deuxième souffle. « En 2013, on a eu plus d'épreuves et plus de coureurs. 2014 est bien parti avec 4.807 arrivants sur les quinze premières épreuves de la saison. C'est plus que l'an dernier et les grosses courses très bien fréquentées sont encore à venir au calendrier » apprécie Gilles Rudeau, le président de la Commission départementale des courses hors stade.

En Deux-Sèvres, cette entité joue pleinement son rôle d'assistance aux organisateurs et de conseil aux athlètes, ne se limitant pas à caler les dates des courses et à enregistrer les résultats. « On a un rôle d'interface important entre la fédération, les associations, et les coureurs qui sont pour les deux-tiers des non-licenciés. C'est ce qui fait la particularité de notre sport », dit Gilles Rudeau.

Un site internet unique en Poitou-Charentes

Seule compétente pour valider l'organisation des épreuves dans le respect d'une réglementation de plus en plus contraignante, la CDHS canalise et analyse une pratique de plus en plus diversifiée (courses natures, trails urbains, courses exclusivement féminines, etc). Courir, 19 % des Français le font, pour le plaisir, pour la forme selon une étude citée par l'Équipe (24 avril) qui chiffre le nombre de pratiquants à 8,5 millions dont 16 % de femmes. « Chez nous aussi, les femmes sont de plus en plus nombreuses, depuis deux ans, dans les pelotons où il y a plus de vétérans 1 que de seniors et trop peu de jeunes. » relève Gilles Rudeau favorable à la gratuité d'engagement pour ces derniers. 
Former et informer ; la CDHS s'engage sur ces deux voies. Elle va par exemple organiser pour la première fois un stage d'évaluation et de formation de coureur HS (17 mai à Parthenay). Elle fait vivre un site net *, unique dans le genre en Poitou-Charentes. Géré par Christophe Laurens, on y trouve calendriers, résultats certifiés, plans d'entraînements (Laurent Cluseau et Dominique Bard), annonces de courses et infos réglementaires. « Un outil pour tous, fédérateur et donc indispensable », souligne Gilles Rudeau.

*http://running79.e-monsite.com/

Chemins du Mellois : le Team GMG le plus rapide - NR 22/04/2014

L'équipe TGMG constituée de Vincent Grimaux, Christophe Pomies, Frédéric Mainguenaud et Emmanuel Gaillon a fait la différence, samedi, devant Niort Endurance 1 (Jacky Prevost, Vincent Bernard, Thomas Verdier et Elie Tessier). Cette 17e édition organisée par le Spiridon Mellois a accueilli 80 équipes soit 320 coureurs. Ils ont parcouru 84 km en quatre étapes sur un parcours qui empruntait un maximum de chemins.


Classement

1. Team GMG, les 84 km en 5 h 52' 21''. 2. Niort Endurance 1, 6 h 00'16''. 3. Les Copains, 6 h 07'34''. 4. Lencloître JC 86-3, 6 h 35'46''. 5. Les 12-14 de Niort, 6 h 38'06''. 6. Les Cour'surPattes, 6 h 41'58''. 7. Jog Fors, 6 h 44 '57''. 8. Running Club Saint-Maixent 4, 6 h 45'47''. 9. Charly et les Drôles de Dames , 6 h 49 '11''. 10. Running Club Saint-Maixent 3, 6 h 51'07''. Féminines 1. Les 4'Astrophes, 7 h 43'24 ''. 2. Lencloïtre 86 JC1, 7 h 58 '36''. 3. Lolo Point Comme, 8 h 00'57''.

Le Team GMG de haute lutte - NR 20/04/2014

Chemins du Mellois

L’épreuve melloise a été marquée par un beau duel entre le Team GM et Niort Endurance, à l’avantage de F. Maiguenaud et ses coéquipiers.Le team gmg

 

Au bout d'un long parcours en quatre tronçons, l'équipe TMG constituée de Vincent Grimaux, Christophe Pomies, Fréderic Mainguenaud et Emmanuel Gaillon a fait la différence. Elle a surtout mis à la raison son adversaire le plus coriaces du jour l'équipe de Niort Endurance composée de Jacky Prevost, Vincent Bernard, Thomas Verdier et Elie Tessier.

Ce fut une belle 17e édition avec un plein d'équipes qui a conduit les organisateurs du Spiridon Mellois a refuser des candidats à l'effort. « Nous sommes désolés de ne pas contenter tout le monde mais pour préserver l'accueil ; la convivialité ; l'aspect festif et surtout la sécurité nous avons une limite d'engagements à respecter », précisait le président Janny Vallet.
Au total 80 équipes soit 320 coureurs ont pris le départ pour parcourir les 84 kms en 4 étapes sur un parcours exigeant très accidenté qui empruntait un maximum de chemins (les 3/4 du tracé) afin de faire découvrir le Pays Mellois et le Haut Val de Sèvre. 
A la fin de la première étape le Running Club Saint-Maixent 2 devançait le Team GMG de six secondes. Ce classement était bouleversé à l'occasion de la deuxième arrivée où l'équipe de Niort Endurance1 s'imposait avec une avance de 1'32'' d'avance sur Les Copains ; ce qui leur permettait de prendre la tête de la course à mi-parcours. Dans le troisième tronçon le team GMG prenait les commandes avec 2'44'' d'avance sur les Niortais. Le dernier relais ne devait rien changer à ce classement. 
Les vainqueurs, Team GMG : « Nous avions au départ une équipe homogène donc compétitive. Rien n'a été facile. La deuxième étape était la plus dure avec de forts dénivelées. Nous sommes heureux de l'emporter et nous avons passé une excellente journée ensemble. » 
Les deuxièmes, Niort Endurance : « Sur le papier le Team GMG était la plus forte équipe ; le classement est donc logique. Nous ne sommes pas déçus car nous avons joué nos chances à fond dans cette épreuve qui est pour nous un passage obligatoire dans la saison. » 
Les Casc Niort (Daniel Vidault, Daniel Jacques, Jacky Blairet et Valoun Phimmaha) 58es en 8 h 05'56'' : « Nous sommes des habitués avec dix participations au compteur. Cette course est vraiment sympa, nous sommes des acteurs tout en étant spectateurs. Nous repartons une nouvelle fois très satisfaits de notre journée. »

le classement

Le top 15  et le podium féminin

1. Team GMG, les 84 km en 5 h 52' 21''.
2. Niort Endurance 1 : 6 h 00'16''. 
3. Les Copains : 6 h 07'34''.
4. Lencloître JC 86-3 : 6 h 35'46''.
5. Les 12-14 de Niort : 6 h 38'06''.
6. Les Cour'surPattes : 6 h 41'58''. 
7. Jog Fors : 6 h 44 '57''.
8. Running Club Saint-Maixent 4 : 6 h 45'47''.
9. Charly et les Drôles de Dames : 6 h 49 '11''.
10. Running Club Saint-Maixent 3 : 6 h 51'07''.
11. Niort Endurance M : 6 h 51'51''. 
12. Courir à Niort : 6 h 53'34''. 
13. Fressi'Nature 2 : 6 h 57'45''. 
14. Running Club Saint-Maixent 2 : 6 h 58'33''.
15. L'Avenir : 7 h 00'56''. 
Féminines
1. Les 4'Astrophes : 7 h 43'24 ''. 
2. Lencloïtre 86 JC1 : 7 h 58 '36''..
3. Lolo Point Comme : 8 h 00'57''.

Foubert pour une première - NR 14/04/2014

FoubertLe trio de tête de cette 11e édition : au centre le vainqueur, Émilien Foubert ; à droite Laurent Garnaud (2e) et Jérémy Pitor (3e) à gauche

Les foulées du Lion's à Niort

Émilien Foubert a remporté la 11 e édition de ce 10 km, hier, à Niort Saint-Liguaire, devant Laurent Garnaud. Anita Mainguenaud est la première féminine.

 

La solidarité n'était pas un vain mot hier matin, à l'occasion des Foulées du Lion's club Niort Venise Verte. « Nous reversons l'intégralité des recettes de la course, rappelle Bernard Alexandre, l'un des organisateurs. Nous avons souhaité mettre l'accent cette année sur les personnes à mobilité réduite (fauteuils, prothèses, non-voyants). »

Les 10 km (sur trois tours de circuit) ont offert un beau duel entre Émilien Foubert, 22 ans, coureur depuis moins d'un an et Laurent Garnaud, habitué aux podiums. Les deux athlètes ont effectué ensemble l'essentiel du parcours, tracé autour du stade des Gardoux.
Émilien Foubert (35'07''), au gré de quelques accélérations dans la troisième boucle, va prendre 10 mètres d'avance sur Laurent Garnaud (35'12''), pour remporter une prometteuse première victoire. Jérémy Pitor complète le podium en 37'48''.
Chez les féminines, Anita Mainguenaud (43'20'') a conservé durant toute la course la centaine de mètres acquise dès le premier tour sur Laure Nadeau-Maurin. A noter les performances de Mathieu Seine, qui a couvert la distance en 49'17'' en fauteuil roulant, ou de Sébastien Bichon, parrain de la course et médaillé de bronze aux Jeux paralympiques de Sydney en 2000 en cyclisme, qui termine en 53'48'', avec une prothèse de jambe.

Les réactions

Émilien Foubert (vainqueur) : « Dans la troisième boucle, j'ai vu que Laurent commençait à piocher. J'ai placé quelques accélérations pour faire un petit écart avant l'entrée dans le stade. »
Laurent Garnaud (2e masculin) : « On est parti sur un faux rythme. J'ai compris à mi-course que je n'aurai pas le jus nécessaire pour lutter et Émilien l'a compris aussi. La faute à une course de vélo effectuée la veille. »
Guy-Marie Guéret (entraîneur d'Émilien Foubert) : « C'est un plaisir d'entraîner un jeune coureur. Il a un potentiel énorme et un très bon état d'esprit. Le fait de gagner va lui faire du bien. »
Anita Mainguenaud (1re féminine) : « Les sensations étaient moyennes. Je n'étais pas sereine, car j'ai peu d'entraînement ces dernières semaines. Place maintenant à la Fressi'nature. »

les résultats

> Classement général
 1. E. Foubert 35'07'' ; 2. L. Garnaud 35'12'' ; 3. J. Pitor 37'48'' ; 4. C. Moronval 38'14'' ; 5. O. Fonton 38'24'' ; 6. O. Vast 38'37'' ; 7. S. Aubineau 38'56'' ; 8. H. Accent 39'29'' ; 9. D. Pied 40'16'' ; 10. L. Riouallon 41'47'' ; 11. H. Morin 41'49'' ; 12. L. Bonneau 42'01'' ; 13. J. Fournier 42'04'' ; 14. D. Chochina 42'31'' ; 15. C. Lefort 42'33'' ; 16. F. Bosq 43'02'' ; 17. J. Hitier 43'19'' ; 18. Anita Mainguenaud (1re féminine) 43'20'' ; 19. W. Durand 43'34'' ; 20. Laure Nadeau-Maurin (2e féminine) 43'37''… 60. Virginie Jocquet (3e féminine) 53'25''.
 > Classement par équipes
1. Pied (40'16'') - Bonneau (42'01'') - Rudeau (44'17'') ; 2. Orin (41'49'') - Hitier (43'19'') - Zawadski (46'17) ; 3. Lefranc (46'57'') - Barbotteau (47'11'') - Limousin (56'39'').

ATHLÉTISME Millasseau (SBAC) 33 e des " France " 10 km - NR 14/04/2014

Dix Deux-Sévriens participaient aux championnats de France de 10 km à Valenciennes, hier. Chez les seniors hommes, le meilleur résultat a été décroché par Steve Millasseau (SBAC) qui se classe 33e (30'46''), améliorant de 50 secondes son record sur la distance établi une semaine plus tôt à Loudun. David Rochereau (SBAC) est 64e (31'35'') et son coéquipier Hervé Cavaro est 259e (34'50''). Chez les vétérans, Olivier Vergnaud (SBAC) termine 71e (40e V1M, en 33'26''), Laurent Cluseau (ASPTT Niort) 202e (131e V1M, 35'26''), Jean-Paul Lecoin (Stade Niortais) 541e (37e V3M, 41'47'') et Philippe Vezien (SN) 507e (121e V2M, 39'48'').
Chez les filles, Marie-Claude Michie (SBAC) est 136e (9e V2F, 40'51''), Maryline Baudry (SBAC) est 302e (81e V1F, 44'08'') et Anne-Laure Lecoin (SN) est 256e (128e senior, 42'50'').

10 - NR 12/04/2014

10...

Comme le nombre de coureurs à pied deux-sévriens qui participeront, dimanche, à Valenciennes au championnat de France des 10 km sur route : Maryline Baudry (SBAC), Anne-Laure Lecoin (Stade Niortais), Marie-Claude Michie (SBAC), chez les femmes, Hervé Cavaro, Steve Millasseau, David Rochereau (SBAC), chez les seniors, Laurent Clusseau (ASPTT Niort), Jean-Paul Lecoin (Stade Niortais), Olivier Vergnaud (SBAC) et Philippe Vezien (Stade Niortais), chez les vétérans.

Vincent Delion lauréat du handi marathon de Paris - NR 11/04/2014

Au milieu des 40.000 participants du 38e marathon de Paris, le Thouarsais Vincent Delion a terminé premier dimanche dernier de la catégorie handisport debout. L'athlète malvoyant de l'US Thouars, déjàDelion vainqueur en novembre dernier du handi marathon de la Rochelle, a franchi la ligne d'arrivée en 2 h 53'54'' avec un peu plus de sept minutes sur le deuxième de sa catégorie. 
Deuxième l'an passé, troisième du championnat de France indoor sur 3.000 m et champion de France handisport élite sur 5.000 m en 2013, Vincent Delion ajoute donc une ligne à son palmarès. À noter que c'est une Poitevine, Véronique Arnault, qui a remporté chez les femmes cette même catégorie handisport debout du marathon de Paris en 3 h 52'47''.

Un record mieux maîtrisé - 08/04/2014

Championnat de France des 24 heures

PuaudF. Puaud, qui avait couru avec les pieds en sang l’an passé, est cette fois devenu vice-champion de France, non sans avoir frôlé une contracture à la cuisse.

 

Une deuxième place de vice-champion de France avec un record personnel à la clef, le coureur du Stade niortais Fabrice Puaud, technicien réseau à ERDF, a plutôt connu un week-end disons sympa en Haute-Garonne. Idyllique ne serait pas vraiment le mot, car ce garçon hyper volontaire de 46 ans a tout de même fini miné par les douleurs musculaires.

Une légitimité grandissante

« Je préfère de toute façon ça plutôt que mes pieds en sang de l'an passé, lançait-t-il trois heures à peine après l'arrivée. Mais j'ai frôlé la contracture, et le mal était donc plus dangereux. Psychologiquement, on peut résister à la douleur, en faire abstraction presque, mais quand ça casse mécaniquement, c'est fini… Aussi, je suis complètement satisfait de ma performance. Le premier, Dilimi, était inaccessible, et j'ai su dans les dernières heures résister au retour du troisième Lattarico et du quatrième Ruel. Je me voyais bien dans ces environs des 240 km, même si mon entraîneur me dit que je suis capable de faire les 245 ou 250, donc c'est parfait comme ça. »
Patrice Bruneteau, de la société chronosportcoach, et au palmarès d'ultrafondeur long comme le bras, croit plus que jamais en son poulain. « Il a vraiment bien géré sa course, avec beaucoup de coffre et de la sagesse quand il a fallu temporiser. Son corps finit un peu haché, mâché et torturé, mais c'est normal, vu ce qu'il s'est imposé. Il accumule les performances et améliore son kilométrage, il est désormais aux portes de l'équipe de France. Cette deuxième place décidera peut-être même de son intronisation. »
Le responsable national Jean-François Ponthier ne peut en effet que cocher un jour ou l'autre le Niortais sur ses listes. Sa légitimité sur l'épreuve des 24 heures est grandissante. On se demande même pourquoi ce n'est pas déjà fait. Sauf à penser que les sélections se font sur un cycle de deux ans, et que Fabrice fera partie de la prochaine. 
« Les championnats du monde qui devaient être organisés en République tchèque ont été annulés cette année, explique-t-il. Peut-être auront-ils lieu à Taïwan, mais on ne sait si ce sera en 2014 ou 2015. Peut-être aurai-je alors ma chance ? » Pour l'instant, l'histoire retiendra que Fabrice Puaud, qui se rend au travail en courant (!) a accompli, pour vous donner un saisissant ordre d'idée, l'exacte distance par la route entre Niort et Blois en une seule journée ! Avec lui pour seuls moteurs ses jambes et sa volonté…

559

C'est le nombre de mètres qui sépare la performance de Fabrice Puaud (voir ci-contre) aux championnats de France des 24 Heures de Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) et la sienne aussi mais de Grenoble en 2013, même durée, même épreuve. 
Dimanche à l'arrivée de onze heures, le coureur du Stade niortais a couvert en effet 241, 550 km contre « seulement » 240, 991 km lors de la précédente édition. 
Un gain qui marque un nouveau record, mais aussi une amélioration de deux places. En 2013, Fabrice avait fini au pied du podium, 4e ; dimanche, il termine 2e, et vice-champion de France… Soit un tour et demi d'une piste d'athlétisme en plus.

Niortais et Rochelais à l'honneur - NR 07/04/2014

6èmes Boucles d'Usseau

Dimanche matin, les Boucles d'Usseau fêtaient leur 6e anniversaire. Le tandem Pénigaud et Nunes ont remporté ensemble le 5 km. Dans le 10,7 km, c'est le Rochelais Garnaud qui s'imposait pour laUsseau 2e année consécutive. Comme pour l'édition 2013, ils étaient un peu moins de 130 coureurs à prendre le départ. Malgré une pluie fine, les conditions étaient idéales.

Le parcours était identique à celui des années précédentes avec un départ et une arrivée proches de l'église. Dans le 5 km, les Niortais Abilio Nunes et Mickël Pénigaud franchissaient la ligne d'arrivée ensemble avec un temps de 18'08''. « On est parti dès le départ tous les deux en suivant certains coureurs du 10 km. Il y avait beaucoup de lignes droites un peu monotones qui ne facilitaient pas la course. J'ai fait un temps moyen mais ça fait plaisir de revenir ici », disait Pénigaud après l'épreuve. Dans le 10,7 km le vainqueur était solitaire cette fois. Rapidement échappé, il devançait son dauphin, le Niortais Dehais, de presque 3 minutes.
« J'ai moins bien couru que l'année dernière mais c'était un très bon entraînement. La montée vers le Château d'Olbreuse n'est pas évidente. Les kilomètres n'étant pas indiqués sur le parcours, j'ai fait ma course au feeling. Mais l'organisation est sympa »,expliquait ce spécialiste de duathlon. 
Les Boucles d'Usseau vont évoluer dès la prochaine édition. Le parcours va être réduit à 10 km afin de devenir une course labellisée, et ainsi attirer plus de monde. 
> 5 km. 1. ex aequo, A. Nunesse et M. Penigaud (Niort Endurance), 18'08'' ; 3. F. Proteau, 18'12'' ; 4. V.Gilbert, 19'08'' ; 5. N. Barriquand (1re F), 19'47''.
> 10,7 km. 1. L. Garnaud (La Rochelle Tr.), 37'36'' ; 2. C. Dehais (Niort End.), 40'17'' ; 3. E. Tessier, 40'24'' ; 4. F. Griette, 40'32'' ; 5. F. Gautron (ASPTT Niort), 40'35'' ; 6. C. Girard, 41'34'' ; 7. O. Fonton, 41'38'' ; 8. E. Nocquet, 42'02'' ; 9. S. Limoge, 43'10'' ; 10. T. Buil, 43'12'' ; 11. P. Marchand, 43'21'' ; 12. J. Prevost, 43'22'' ; 13. J.P. Limoge, 44'03'' ; 14. L. Carpentier, 44'11'' ; 15. J.F. Dewis, 44'16''… 44. P.Gouineau (1re F.), 52'52''.

Date de dernière mise à jour : 23/05/2014

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau