Le Saviez-Vous n°67 : Le Skyrunning

Connaissez vous le Skyrunning ?

SkyrunningLe Skyrunning est né en Italie dans les années 80 sous l’impulsion d’alpinistes comme Bruno BRUNOD, Fabio MERALDI, ou de Marino GIACOMETTI dont l’objectif était de parcourir le plus rapidement un aller-retour entre un village de montagne et le sommet le plus proche.

Dans un deuxième temps, le Skyrunning s’est développé avec la création de plusieurs compétitions très difficiles allant de 20 à 42 km avant de se démocratiser grâce à des courses plus accessibles et plus sécuritaires, puis avec l’apparition d’un circuit mondial au cours des années 90.

La Fédération Internationale de Skyrunning définit la réglementation, le développement et la promotion de cette discipline. Elle a été fondée le 19 Juillet 2008 à Canazei en Italie, par les représentants de dix pays conjointement avec le conseil et les membres de la FSA (Fédération du Sport en Altitude). Le 16 Juillet 2010, l’association Skyrunning France a vu le jour, affiliée à l’ISF, cette association permet d’engager des équipes françaises dans les différents championnats d’Europe et du Monde organisés par la Fédération, mais aussi d’organiser les différentes épreuves du championnat de France de Skyrunning.

Elle a d’ailleurs organisé l’ouverture de la coupe du Monde de Skyrunning avec le kilomètre Vertical d’Arles-sur Tech dans les Pyrénées dès le mois de Mai 2011.

Les épreuves doivent a minima passer au moins un fois la barre des 2000 m d’altitude, où la difficulté de progression ne dépasse pas le grade II° de l’escalade et l’inclinaison ne dépasse pas 40 %.

Les bâtons de ski et les mains peuvent être utilisés pour aider la progression. Il s’agit d’une discipline qui allie toutes les composantes de la course à pied avec une « spécialisation de montagne » : Altitude, terrain accidenté et technique, fort dénivelé positif et négatif.

Le Skyrunning comporte 4 types d’épreuves :

  • La Skyrace : Course dont la distance est comprise 20 et 30 km et qui se déroule idéalement entre 2000 et 4000 m d’altitude avec au minimum 2000 m de dénivelé positif.

  • Le Skymarathon : Course dont la distance est comprise entre 30 et 45 km avec au minimum 2000 m de dénivelé positif et un passage obligatoire au-dessus de 2000 m d’altitude.

  • L’Ultra-Skymarathon : Course de 50 km et +, avec les attributs du Skymarathon.

  • Le Kilomètre Vertical : Course comprenant 1000 m de dénivelé positif en moins de 5 km, avec des pourcentages de pente très importants, au-delà des 20 %.


 

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°67 – Mai 2016

Date de dernière mise à jour : 01/05/2016

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau