Le Saviez-vous n°69 : les enfants et le running

Enfants

Un enfant adore courir. Sans se rendre compte, il y passe même le plus clair de son temps. Mais s’il aime à ce point cavaler, ce n’est évidemment pas pour les mêmes raisons qu’un adulte. Si ce dernier pense bien-être ou performance, un enfant ne se soucie que d’une chose : le jeu.

Certains parents, fans de course à pied, ont logiquement l’envie de transmettre leur passion à leur progéniture. Une bonne intention… sous conditions !

L’apprentissage du running doit en effet être progressif, ludique et joyeux. Courir pour courir ne rime à rien dans l’esprit d’un enfant. Il lui faut du rythme, des activités variées mais surtout un but clairement identifiable, un défi. Un « truc à gagner », comme on dit dans une cour de récré.

Pour varier les plaisirs, on peut lui proposer d’alterner course, vélo et/ou roller sous forme de relais ; Et pour un enfant, rien ne vaut plus que « faire la course » avec ses copains et ses parents (pensez à le laisser gagner et perdre, les deux sont instructifs) ou lors d’une course à laquelle ceux-ci l’auront inscrit.

Si la compétition fait partie de l’initiation, elle doit exclure toute stimulation excessive et ni surtout un « transfert » des désirs ou des frustrations parentales sur l’enfant. Il est ainsi inutile de tirer des plans sur la comète après la victoire d’un môme de huit ans lors d’une course de village. Il est tout autant inutile de reprocher à un autre de ne pas l’avoir terminée.

En effet, tout d'abord parce la compétition est malsaine, ensuite parce que la puberté, les hormones et la croissance changeront la donne à l’adolescence. Les courses longue distance leur sont d'ailleurs fortement déconseillées avant la puberté, les chocs répétés pouvant entraîner des traumatismes osseux. Une évidence pour beaucoup de parents. Mais malheureusement pas pour tous…

En 2013, aux États-Unis, où l’on peut, sur certaines courses, courir un marathon sans justificatif médical, autorisation parentale ni restriction d’âge, le petit Anthony RUSSO, cinq ans, a couru son premier semi-marathon en 2h22mn et 25s après avoir couru cinquante à soixante kilomètres par semaine. En Inde, un gamin de six ans a frôlé la mort après qu’on l’ait obligé à courir six heures durant lors d’un marathon.

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°69 - Mai 2016

Commentaires (1)

1. RVJAG 08/06/2016

À toutes fins utiles, sachez que La 12-14 propose des animations enfants GRATUITES lors de son semi&relais du 12/06 au stade René Gaillard à Niort...
Début des festivités à 10h pour la 10ème édition ...
Pour toutes les informations, voir le site www.la12-14.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau