Les Deux-Sévriens à la Pastourelle !

Pastourelle

 

Pourquoi une centaine de Deux-Sévriens se sont donnés rendez-vous le Samedi 21 Mai à Salers pour participer à la Pastourelle ?! A cette question votre agent secret, va tenter de vous donner la réponse.

Sachez également qu’OP-Rat370 sera présent sur place pour un petit reportage en toute discrétion…

  • La première réponse qui peut surprendre pas mal de gens, c’est que peu de nos coureurs déjà inscrits avaient connaissance de la présence d’autres coureurs du département… Autrement dit, tous les clubs, associations ou coureurs individuels, se sont inscrits chacun de leur côté, sans se poser de question. Et d’ailleurs ils ont bien fait vue la rapidité à laquelle se sont arrachés les dossards ! Il est vrai que les Deux-Sévriens sont vraiment venus de partout ou presque. En effet, j’ai relevé dans la liste des inscrits des coureurs de la 12-14 Niort, de VO2 Bessines, des Corsica Potes, de la Sep Mougon, de l’UAC Brioux, de l’ASPTT Niort, du Running Club Saint–Maixent, de Jog’Fors, du SBAC, de la Sep Cherveux, du Tri-Thouars, etc… A cela, il faut rajouter tous les athlètes qui ne sont pas licenciés ou adhérents d’un club ou d’une association, mais habitant simplement notre département !

  • La deuxième, c’est que la Pastourelle fête cette année sa 18ème édition et qu’elle affiche complet chaque année ! Les organisateurs sont tellement bien rôdés qu’ils se permettent même de proposer plusieurs disciplines différentes à leur manifestation. En effet, vous avez au programme de la journée de la rando (32 km), de la course à pied (10, 32 ou 53 km) et du VTT (35 ou 60 km). Donc ça touche un très large noyau de sportifs, sans compter le sublime panorama du pays de Salers…

  • La troisième réponse est à trouver au niveau du calendrier. Si le mois de Mai est l’un des mois les plus chargés en courses dans le calendrier Départemental comme au niveau National, ce n’est pas par hasard. Simplement parce que les coureurs savent bien qu’ils ont plus de chance d’avoir du beau temps, sans avoir forcément du froid ou des grosses chaleurs…

Parmi les 97 sportifs Deux-sévriens inscrits, j’ai souhaité vous faire vivre la course de six d’entre eux.Pastourelle1

Découvrez dès à présent leurs objectifs, et à compter du Lundi 23 vous aurez le plaisir de connaître leur ressenti d’après course….

Il s’agit de :

  • Blandine COURILLEAU de Rorthais (10km). Temps espéré : 1h10

  • Benoit SABOURIN de Saint Martin de St-Maixent (relais n°1 du 32km -10 km). Temps espéré : 55mn

  • Guillaume SABOUREAU de Saint Martin de St-Maixent (Relais n°2 du 32km – 22 km). Temps espéré : 2h45
  • Nathalie LAMANDE-GUILLERM de Niort (32 km). Temps espéré : 4h30

  • Fabienne MARTEAU de La Ferrière en Parthenay (53km). Temps espéré : 9h00

  • Sylvain BICHON de Sainte Verge (53km). Temps espéré : 7h00

Les conseils de Poulou !

Pierre calmettePierre CALMETTES, le sympathique coureur de l’ASPTT Niort (Futur Run-In-Niort… Je n’en dis pas + pour le moment !), vous livre ses précieux conseils afin de vous aider à être au top pour la Pastourelle 2016 !

Poulou pour ceux qu’ils ne le savent pas, c’est entre autres : le grand Raid de la Réunion en 2009 (170 km), le GR20 en 2010 (190 km), la traversée des Pyrénées par étapes en 2014/2015/2016, pour une fin prévue en 2018… Pour info, c’est 217 bornes qui l'attendent pour 2016 !

Sans compter son gros objectif de la saison qui aura lieu fin Août à l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) : 170 km, Dénivelé positif = 10 000 m ! et sommet à 2 539 m d’altitude… Bref, un très grand « barjo », mais un grand respect pour ce qu’il fait et surtout pour ce qu’il est !

Équipements :

L'équipement, la base d'une bonne sortie Trail ! Pour apprécier votre course, ne partez pas à l’aveuglette !

  • C’est clair que je vous conseille fortement les bâtons de trailer. J’estime que c’est 20% d’énergie économisée !
  • Partir avec des mini-guêtres au pied, c’est également un plus. Ça évite les petits cailloux désagréables dans les chaussures…mais également, les brindilles et tout ce qu’on peut « rencontrer » en Trail !

  • Il est préférable de prendre trop d’équipement, plutôt que de vous retrouver dans une grosse galère qui vous vaccinera à vie et risquerait de vous dégoûter du Trail…

Vous devez aussi faire les bons choix afin d’être protégé en cas de changement de temps. Ce n’est pas la nature qui s’adaptera à vous. Le froid peut être un sérieux ennemi du trailer ! Si vous êtes en montagne sur un terrain qui ne vous est pas familier, sachez que vous allez perdre près d’un degré par cent mètres de dénivelé… Je vous laisse faire le calcul très simple et vous comprendrez de suite que partir « chargé » peut vous rendre de grand service ! Alors s’il y a bien un truc à ne pas prendre à la rigolade, c’est de s’assurer avant le départ d’avoir bien pris dans son sac, une veste en Gore-Tex, une paire de gants, un bandana ou un bonnet, un sifflet, son téléphone portable et une couverture de survie. C’est le basique du Trailer !!!

  • En petit supplément qui peut être apprécié en fonction de la météo, c’est un coupe-vent très léger (moins de 100 grs), une paire de manchettes et une casquette.

  • Votre chaussure de Trail sera votre première alliée, c’est du grand sérieux là aussi ! Avec les belles descentes qui vous attendent, il ne faut pas hésiter à prendre une taille de pointure de plus. Car comme vous le savez certainement votre pied gonflera d’une demi-pointure au minimum pendant la course. Pour éviter d’avoir les ongles noirs ou même carrément des ampoules au niveau des orteils dues aux descentes prononcées, vous apprécierez votre pointure en plus !

Ravito perso :

  • Des pâtes de fruits, des barres de céréales et une banane coupée en 3 et enveloppée dans du papier alu ! Ça c’est mon petit truc à moi…

  • Je suis pas trop fan des Gels, disons que mon petit estomac apprécie moyennement et dans ce genre d’épreuve, il ne faut surtout jamais changer ses petites habitudes…

  • D’ailleurs pour éviter que mon estomac me fasse des caprices dus au froid ou tout simplement par une digestion moyenne en course, j’aime bien prendre du Smecta « agrum » avant le départ. (En pharmacie ou parapharmacie). En règle générale, je le prends sous forme de gel le matin de la course au moment du petit déjeuner. (C’est bien le seul type de gel que j’avale…).Vu le peu de volume que ça représente, j’en emmène également un autre avec moi, on ne sait jamais…

  • Dans mon sac à dos de type « Camelback », je transporte une réserve d’eau d’1L minimum (il faut penser à faire le plein d’eau au point de ravitaillement dès qu’il en reste un peu mois de la moitié). Je pense à boire toute les 15mn une petite gorgée d’eau et uniquement de l’eau ! J’ai un petit truc à moi qui pourrait aussi vous intéresser… Je promène avec moi un petit tube en plastique de type « vitamine C » vide, et j’y mets dedans de la poudre de boisson énergisante. Pour le mélange rien de très compliqué… je trempe mon doigt dans le tube et je me mets un peu de poudre sur mes lèvres et j’avale une gorgée d’eau en même temps !!!

Et surtout, prenez la pochette « spécial déchets » pour ne pas laisser vos détritus sur les sentiers ! C’est ça aussi, l’esprit Trail !

Entraînement dernière semaine :

Ne cherchez pas, c’est vraiment trop tard ! Votre corps à besoin de se reposer avec toutes les séances que vous lui avez fait subir ces dernier temps… Et si ce n’est pas le cas, car justement vous n’avez rien fait ou pas assez, il faut que vous acceptiez de vous dire que c’est trop tard quand même !!!

Pour ma part, je me contente d’un peu de vélo sans « taper » dedans, et un peu de marche tranquille.

Maintenant que vous connaissez toutes mes petites « mimines »…, place à la course et prenez votre pied !!!

Avec toutes ces infos hypers riches et très intéressantes, si vous réussissiez votre objectif à la Pastourelle Samedi prochain, Mesdames, débrouillez-vous pour choper le Poulou à l’arrivée et embrassez-le ! (modérément tout de même !).

Et vous Messieurs, ne restez pas planté à regarder notre Pierrot prendre son pied… mais invitez-le à la buvette, et vous verrez que c’est un domaine dans lequel il excelle également….

OP-Rat370…

Infos d’ordre général :

Retrait des dossards :

Sous le préau de l’école, rue du Couvent à Salers, le Vendredi 20 Mai de 17h à 20h et Samedi 21 Mai à partir de 6h30.

Hébergements :

Office du tourisme du Pays de Salers, place Tyssandier d’Escous à Salers. Tel : 04 71 40 58 08

Douche :

Camping municipal « Le Mouriol » (2km de l’arrivée). Route du Puy-Mary à Salers.

Lieu et horaires de départ :

10km : 9h45, place Tyssandier d’Escous à Salers.

32km relais : 12h00, place Tyssandier d’Escous à Salers.

32km : 12h15, place Tyssandier d’Escous à Salers.

53km : 8h00, avenue de Barrouze à Salers.

Quel code couleurs de balisage dois-je suivre ?

10km : Rose

32km + 32km relais et 53km : Jaune

Points ravitaillements : (et arrivée)

10km : 5è et AR

32km : 6è / 10è / 14è / 18è / 22è / 29è et AR

53km : 6è / 10è / 14è / 19è / 32è / 39è / 43è / 50è et AR

Météo pour le Samedi 21 Mai sur Salers ?

Sans vouloir vous faire peur, sachez que durant la semaine 19 (du 09 au 15 Mai), la neige a refait son apparition sur les sommets du Cantal et notamment sur Puy-Mary (1783m d’altitude)…

Pour combien de temps je pars ?

Pas facile d’y répondre car chacun d’entre nous avons un niveau différent et en fonction du profil rencontré, ça peut tout changer !!!

Sachez que Yoan MEUDEC, le vainqueur 2015 du Trail 32km, a bouclé la distance en 2h20’47s, soit une moyenne de 13,64 km/h. Quant à Thomas SAINT GIRONS, c’est 4h44’41s qu’il a mis pour courir les 53km (11,17 km/h).

Même si certain d’entre vous sont capables de tenir une allure de 14, 15 ou 16km/h sur nos courses le Dimanche, oubliez tout de suite le tableau de chasse de Yoan, car, pour info, ce coureur vaut sur route 31’18s sur 10 km et 1h12 mn sur Semi-marathon…Cela vous donne une petite idée de ce qui vous attend à la Pastourelle !

La moyenne des coureurs sur le Trail des 10km l’an passé était de 1h10, sur le 32km : 3h30, et sur le 53km elle était de 7h00.

 

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / N° spécial La Pastourelle - Mai 2016

Commentaires (1)

1. Bichon 18/05/2016

On y trouve des infos qui peuvent paraître simple mais très utile, y a vraiment l essentiel ... Perso, J ai apprécié la lecture.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau