Annick PILLOT

Nom et prénom : PILLOT Annick

 

Date de naissance : 19 Juillet 1945 à La Crèche

Situation de famille : Mariée

Domicile : Niort

Profession : Retraitée infirmière

Club ou association : Run In Niort

Annick pillot

Salut notre petite Mamie adoré ! C’est super cool de te voir chaque w-e, car tu as toujours la pêche et rien ne t’arrête malgré tes 72 ans. Comment fais-tu ?!

Je pense qu’il n’y a pas d’âge pour commencer à courir. Pour moi, c’est une école de la vie et un formidable moyen de se dépasser. J’apprécie l’ambiance conviviale des courses. Je ne ressens pas l’écart d’âge qu’il peut y avoir avec la majorité des coureurs pourtant il y a souvent 30 – 40 ans d’écart. Vive la course à pied !

 

Commencer la course à pied à 68 ans est rare à voir. Qui a bien pu te pousser à faire cela ?!

Après avoir pendant 37 ans sillonné les routes de campagne comme infirmière, l'heure de la retraite est arrivée. Une page se tourne. Me voilà aussi mamie. C'est avec un grand bonheur que je m'occupe souvent de mes petits-enfants. J'ai alors le temps de jardiner et de cuisiner. J'accompagne aussi mes enfants sur les courses.

On m'encourage à essayer de courir, à participer et ne pas être seulement spectatrice. Je me lance, d'abord quelques minutes puis 10-15, jusqu'au jour où je décide de m'inscrire dans un club. La première phrase de Dominique mon entraîneur, c'est "tu seras l'aînée mais il n'y a pas d'âge pour commencer". Et me voilà partie, 2 fois par semaine je retrouve une ambiance de club très sympathique. Je fais quelques courses puis l'année suivante j'enchaîne les 15 km de Carrefour, le Semi-marathon de La Rochelle et le Marathon de Paris. C'était la sortie du club. Ça reste un très bon souvenir. Depuis ces débuts, j'essaye d'être régulière dans mes entraînements. Dès que je peux j'ai beaucoup de plaisir à participer à des courses.


Ton grand retour à la compétition sera le 1er Mai à Fressines, avec un objectif important en fin de saison, le Marathon de Nice- Cannes. Pourquoi un tel défi sur un parcours qui n’est pas le plus roulant du Monde…?! (Ndlr, record de 4h32 en 2015 à San Sébastien –Espagne)

C'est vrai, ce n'est certainement pas le plus facile ! Mais une de mes filles le fait et m'encourage à m'inscrire. J'appréhende le dénivelé, du coup je serai sérieuse dans mes entraînements. L'essentiel sera de passer la ligne d'arrivée ... et d'avoir j'espère l'envie de remettre ça en 2018 ! Et puis ce sera un dépaysement et l'occasion de quelques jours de vacances.

 

Un petit truc original à nous raconter ?

Il y a quelques années, pour un Ekiden, je pulvérise les records sur un 5km. Oui mais voilà, (involontairement) j’avais pris un sérieux raccourci… 

 

 

Propos recueillis par : OP Rat370 / n°93 – Mai 2017

Commentaires

  • David Marion
    • 1. David Marion Le 05/05/2017
    Annick est vraiment une magnifique femme. Toujours pleine de courage, toujours avec le sourire et toujours accueillante.. je l'adore ! Continue comme ça ! :) Ca fait plaisir de te voir sur chaque course !
  • pascal peyrot
    • 2. pascal peyrot Le 03/05/2017
    C'est ma championne Annick, loin devant tous, j'ai partagé son premier marathon, le marathon de Paris. Incroyable. Respect...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau