Le Saviez vous n°70 : Marion Delas au Celtman

La Niortaise Marion DELAS sera présente au CELTMAN Extrême Scottish Triathlon en Écosse le 25 Juin prochain !

Pour commencer cet article, il serait bon pour ceux qui ne la connaissent pas encore… de découvrir Marion ! Âgée de 27 ans, 1.72m pour 58 kg, commerciale internationale dans les jouets pour les ptit’s bouts ! Cette sympathique athlète Niortaise (et je mesure mes mots…) a toujours été passionnée de sport avec entre autre la pratique du Tennis, du Handball et de l’athlé.

(Note perso, un petit truc afin de vous prévenir à l’avance… Si un jour vous vous trouvez à discuter avec Marion de sa passion, ne prévoyez rien à faire ensuite, car il y a de fortes chance que cela dure des heures… mais en tout cas, c’est vraiment un moment très sympa !!!)

Marion delmasAujourd’hui elle s’est orientée vers le Triathlon longues distances, mais tout en gardant le plaisir de courir à nos côtés sur les épreuves de courses à pied du Dimanche !

C’est une touche à tout, et rien ne lui fait peur, ni ne l’arrête ! C’est en regardant une vidéo sur le net concernant l’Iroman de Nice que Marion a été prise d’un coup de foudre pour cette discipline et dès le lendemain elle s’y est inscrite ! 13h40 : c’est son temps officiel pour son 1er Ironman avec 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied. Un an plus tard en 2015, c’est au départ d’une Rando-cyclo sportive qu’on voit Marion au « Paris-Brest-Paris ». 1232 km en 88h30 !

Comme beaucoup de sportifs de bon niveau, Marion a commencé très jeune la compétition. Ces débuts ont eu lieu au sein du Stade Niortais Athlétisme, il y a plus de 15 ans ! Avec des courses de Demi-fond comme le 800m et le 3 000m Steeple (Recordwoman du 79 en catégorie Junior).

Quand elle s’alignait au départ d’un meeting ou d’un championnat, à cette époque, elle reconnaît volontiers que dans sa tête, il fallait absolument qu’elle gagne ! Aujourd’hui les choses ont bien changé. Tout en gardant une culture poussée du sport, les objectifs sont totalement différents. Elle recherche plutôt des défis à relever et du plaisir à partager avec des gens qu’elle croise au gré de ses aventures.

Petit retour en arrière sur sa carrière sportive… C’est sous les couleurs du SNA, que le 3 Juillet 2009 sur 1 000m en catégorie Espoir, elle fut l’auteur d’une « perf » de niveau national ! (Ça elle a oublié de me le dire ou elle comptait peut-être me le cacher ! C’était sans connaître l’agent secret OP-Rat370…). Ce jour là, Marion a su se classer dans le top 10 de la FFA avec ses 3’07’s ! Afin d’être encore plus précis dans mes recherches, le service des statistiques de la FFA m’a informé que notre Deux-Sévrienne s’était classée à la 112ème place des meilleures performances de l’année 2009 sur les 3059 féminines enregistrées cette année là ! Chapeau Marion !!!

Dans la petite vie de Marion, il y a effectivement beaucoup de place occupée par le sport mais aussi par l’envie de bouger, tout le temps et partout ! Pas facile de vous citer les différents pays où elle est allé sans faire la gaffe d’en oublier… Alors je me lance en citant : la Thaïlande, la Grande-Bretagne, le Chili, la Pologne, les États-Unis, l’Espagne, la Roumanie, la Chine, l’Italie, la Serbie, la République Tchèque. N'a t‘elle vraiment que 27 ans notre Marion ?!!!

Les amoureux de sport ont pu lire son nom à plusieurs reprises dans les classements des différents championnats de cross l’hiver dernier, car elle a fait partie de la sublime équipe féminine du Stade Niortais Athlétisme qui a réussi honorablement à se qualifier pour les Championnats de France de cross. (Ndlr, En ayant effectué des recherches très poussées, c’est bel et bien la 1ère fois qu’une équipe féminine « Made In 79 », était au départ d’une compétition d’un tel niveau de championnat).

« Nous avions vraiment une superbe équipe, tant par les performances de chacune que par l’ambiance qui y régnait ! ».

Coté remerciement, elle n’oublie pas non plus son « entraîneur-conseiller », le Savoyard Laurent VALETTE. C’est avec ses précieux conseils qu’elle a commencé l’entraînement en Novembre 2015.

Le CELTMAN Extrême Scottish Triathlon

Pour pouvoir réussir son défi Écossais, dans sa préparation, Marion a su profiter des brevets cyclo organisés cette année et également d’un calendrier de courses à pied fourni avec différents types d’épreuves, tant par les distances que par les profils proposés, sans oublier Xanton-Chassenon et ses 5h11 au Half de Lacanau pour les épreuves de Tri. Pour la prépa, il n'en fallait pas moins car le 25 Juin ça risque d’être très dur en Écosse pour la 5ème édition du « CELTMAN Extrême Scottish Triathlon » !

Le départ sera donné à 5h du mat’ pour 3,4 km de natation dans une eau aux alentours de 10° dans le Loch Shieldaig, sans compter la présence de méduses… suivis de 202 km de vélo en grande partie côtière. Et, pour finir, 42 km de Trail dans les sublimes montagnes Torridon avec 1100m de dénivelé…

Bref, le Celtman Triathlon Extrême longue distance sera une fois encore très dur à boucler avec ses 4000m de dénivelé positif durant toute l’épreuve !

Inutile de vous dire que chaque participant courra en totale autosuffisance, c'est-à-dire plus clairement, qu’il n’y aura aucun ravito sur le parcours ! Le temps limite fixé par les organisateurs est de 16h, avec une barrière horaire de 11h au 18ème km du Trail et l’obligation pour des raisons de sécurité, d’être accompagné pour terminer le marathon. Pour Marion, ce sera sa grande copine Sophie EVANGELISTA qui l’accompagnera. C’est très important pour elle de savoir que ses proches seront à ses côtés durant toute la course et la présence de Sophie l’aidera à coup sur, pour boucler ce marathon de l’extrême …

Une bonne interview réussie, est une interview sans question tabou !

Alors à la question : « A combien se chiffre un tel projet et comment as-tu fait pour pouvoir le boucler ? »- « J’ai estimé le budget nécessaire à environ 4 000 €, grâce aux soutiens des partenaires comme Leclerc – Sporthem – Wicked – Foulées – Destination Vélo – Berger Location et Wake Up Form. Cela m’a permis d’éviter d’avoir trop de frais perso à ma charge et il y avait également la vente de tee-shirts, qui m’a permis de toucher un large public intéressé par le défi. Aujourd’hui, il me reste environ 1500 € à ma charge, et il me reste aussi quelques tee-shirts… »

« Le coté sponsoring est très important dans une tel aventure, car il y a l’aspect financier mais aussi l’aspect logistique. A tout cela, je tiens absolument à remercier toutes les personnes qui ont cru en mon projet et qui m'ont apporté leur soutien financier et/ou moral ».

Pour suivre l’aventure de Marion :

https://triathlonforfun.com/


 

Source : OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n° 70 – Juin 2016

Date de dernière mise à jour : 12/06/2016

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau