Hugo HAY

Nom et prénom : HAY Hugo

 

Date de naissance : 28 Mars 1997 à Bressuire

Situation de famille : Célibataire

Domicile : Terves 79 & Lille 59

Profession : Étudiant en licence d’économie, parcours journalisme (préparation aux concours de masters) en L2

Club ou association : SBAC (Sèvre Bocage Athlétic Club)

Hugohay 2

Salut Hugo. Waouh ! Tu nous as fait un énorme truc Dimanche 11 Décembre à Chia en Italie lors des Championnats d’Europe de cross, en nous ramenant la médaille d’Or par équipe chez les Juniors ! Raconte-nous comment s’est déroulée cette course ?

La tactique de course était plutôt limpide : partir un poil en dedans autour de la 20ème place, puis remonter progressivement pour finir dans le top 8 - top 5.
Malheureusement, j’ai quelque peu loupé mon départ et je n’avais pas de supers sensations en début de course. Du coup, je me retrouve un peu loin (35ème à la fin du premier tour).
Je fais l’effort pour remonter au deuxième tour, au moment où la tête accélère (16ème).
Je suis un peu moins bien pendant le troisième tour, mais je continue de reprendre ceux qui explosent.
J’entame le dernier tour en 12ème position avec trois espagnols et un anglais devant moi, que je dois absolument aller chercher pour le classement par équipe. Du coup je m’accroche derrière eux et je mets une « boite » à 400m de la ligne pour dépasser tout ce petit groupe et revenir vers la fin sur le dernier espagnol, pour finir 7ème.
J’ai quelques regrets sur mon début de course qui, m’a éloigné de la tête et qui m’empêche peut-être de jouer le podium en individuel. Mais le plus important était le titre par équipe et on l’a eu. Donc c’est très bien.

 

Tu as « atterri » en cross car tes parents pratiquaient déjà cette discipline sous les couleurs du SBAC, c’est bien ça ?

Oui oui, ils faisaient les cross et les courses sur route. Du coup, je les faisais aussi en tant que non licencié. Ensuite, j’ai pris une licence en 2008. Avant ça, j’ai fait du foot, du tennis et du basket, mais je savais que j’arriverais à l’athlétisme à un moment ou l’autre...

 

 Ce qui est marrant c’est que cette année tu es passé « Espoir », et tu as quand même couru les Chpt d’Europe en « Junior » ! Alors si j’ai bien pigé le règlement fédéral (très complexe et bizarre..), au niveau Européen les Juniors gardent leur catégorie jusqu’au 31 Décembre de l’année. C’est bien ça ?! 

Oui, il n’y a qu’en France où on change de catégorie en Novembre. Au niveau International je suis donc encore Junior jusqu’au 31 Décembre, ça explique pourquoi j’ai couru en Junior Dimanche.

 

Sans me moquer (et d’ailleurs je t’autorise à te venger quand on se verra…), mais je suis obligé de rire quand je vois ton record sur 10km de 32’57s. C’est tout de même un bon chrono, mais pas pour un gars comme toi ! Je suis un grand passionné de statistiques et de chronos, et quand j’étudie de près tes records de 2’30’’76 sur 1000m, 3’53’’07 sur 1500m et 8’19’’71 sur 3000m, je suis prêt à parier sans prendre trop de risques que tu vaux un 30’30s GRAND MAXI sur 10km (et je te laisse de la marge…) ! Qu’en penses-tu ?

Ahahah ! Il faut rappeler que ce 10km date de cadet 2 et que je ne l’avais pas vraiment préparé. Clairement, le 10km n’est pas ma priorité et n’est pas non plus celle de mes camarades de l’équipe de France. On regarde plutôt nos chronos sur 1500m et 5000m.
J’en referai un quand j’arriverai à le caler dans mes préparations, mais oui en ce moment j’estime pouvoir faire autour des 30’ sur un parcours roulant. Mais ce n’est vraiment pas un objectif prioritaire pour moi.
EDIT : J’ai fait un 10km plus tôt que prévu et je viens de faire 42’14 à la corrida de Courlay (Ndlr, Samedi 17/12), mais j’ai oublié de mettre ma puce donc je ne suis pas classé (normalement 121ème). Battu au sprint par mon père pour la 120ème place !

 

Le 16 Juillet dernier tu as également frappé très fort à Heusden Zolder en Belgique, avec un sublime 14’04’’97 sur 5000m ! 13ème meilleure performance Nationale (toutes catégories confondues) et 10ème perf Junior française de tous les temps et la 4ème Européenne de l’année… Ce jour là, tu as ramené plus de 1000 points d’un coup au SBAC. Les dirigeants de ton club devaient être contents eux aussi ?!

Oui ça a permis « d’illuminer » un peu ma saison galère. J’ai été gêné en début de préparation donc je n’ai pas pu me qualifier aux championnats du Monde sur 5000m.
Mais après mon podium aux France sur 1500m, je savais que j’avais un gros chrono dans les jambes. A Heusden, même si la course n’a pas été parfaite au niveau du lièvre et de la densité, j’ai réussi à faire ce gros chrono, donc c’est super.
Les dirigeants (Pascal BROSSEAU et Abel JAMAIN notamment) savent ce que ce chrono représente donc ils étaient très heureux et surtout contents que ma saison se termine sur une bonne note.

 

J’ai pris connaissance dernièrement par Abel ton entraîneur, de la composition de votre équipe pour la future saison de cross. Je pense fortement qu’une place dans le top 10 du prochains Championnats de France qui auront lieu le 26 Février à Saint-Galmier (42) est à mes yeux envisageable. Et toi le leader de l’équipe, qu’en penses-tu ?

Oui oui clairement, l’objectif c’est de s’approcher du top 8 par équipe, ce qui serait énorme pour un petit club comme le nôtre. Pour ça il faudra que tout le monde soit en forme. De mon côté, c’est ma première année sur le long donc je suis un peu dans l’expectative. Mais oui c’est excitant d’avoir un objectif collectif en plus de l’individuel, surtout avec ces gars là, parce qu’on s’entend super bien. (Ndlr, Steve MILLASSEAU, David ROCHEREAU, Boris DESSENOIX, et Nicolas ONILLON)

 

Tes prochains gros objectifs sont les championnats de France de cross ?

Je prends plutôt les France de cross comme une étape vers la piste cette année. Ce sera histoire de faire une grosse course pour valider le travail de l’hiver. Enfin, je dis ça, mais j’irai quand même avec des objectifs élevés je pense !
Mais le plus important cet hiver, ce furent les Europe et maintenant c’est vers l’été que je me tourne.
L’objectif principal à présent ce sont les Europe sur 5000m.

Ne rêve pas, tu n’y échapperas-pas ! Alors comme pour beaucoup de mes invités, raconte-nous une anecdote ?

Alors une anecdote… je ne vois pas trop ce que je pourrais te raconter…
Je sais pas si ça te va ça mais : quand j’étais plus petit, au semi-marathon de Bressuire, pendant la course enfant j’ai écarté mes bras pour éviter qu’un concurrent ne me dépasse pendant la course. J’avais ensuite gagné assez facilement, mais Pascal (Ndlr, Pascal BROSSEAU, le Président du SBAC) aime bien me rappeler cet épisode pour souligner le fait que je n’aime vraiment pas perdre…
EDIT : deuxième anecdote : dimanche j’ai laissé ma puce sur une voiture en me changeant avant le 10km, ce n’est qu’une fois sur la ligne de départ que je m’en suis aperçu…

Un petit message perso ?

Pour finir je voudrais remercier mon club et Abel pour tout l’aide (et le temps) qu’ils me consacrent, ainsi que la région Nouvelle-Aquitaine.


 

Propos recueillis par OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°84 – Décembre 2016

Date de dernière mise à jour : 07/01/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau