Jean Marie SOULARD

Nom et prénom : SOULARD Jean-Marie

 

Date de naissance : 24 Février 1961à Moutiers sous Chantemerle

Situation de famille : Marié, 2 enfants

Domicile : Moutiers sous Chantemerle

Profession : Manager chez Fleury-Michon

Club ou association : Run in Niort et ASPTT : Association Sympathique Petits Trailers Traileuses Moncoutant

Photo jms

Salut Jean-Marie. Je savais que l’Asptt avait changé de nom, mais je ne savais pas qu’à la section de Moncoutant l’Asptt était devenu, l’Association Sympathique des Petits Trailers et Traileuses de Moncoutant !!! Pourquoi un tel nom sacrément original…?!

Outre le petit clin d’oeil original, après la disparition de L’Asptt Niort-Moncoutant, cette nouvelle appellation nous permettait de garder l’abréviation Asptt Moncoutant sous laquelle les « gens du Nord » nous connaissaient depuis de nombreuses années. Et puis, elle dénote notre ambition qui privilégie la bonne humeur, ainsi qu’une place à chacun, quel que soit son niveau et quels que soient ses goûts également, car nous arpentons aussi bien le bitume que les chemins.

De lien avec la poste, nous avons tout de même conservé notre coach-facteur Alain Barbier, qui distille ses entraînements depuis de nombreuses années et préside avec moi à l’association.

 

Le Dimanche 11 Décembre prochain, tu organises la 1ère édition des Bosses de St Paul, à St Paul en Gâtine. Une vrai course de Trailer car j’ai pu lire qu’il y a 95 % de chemins et du bon dénivelé au programme des 3 courses... J’imagine que ça va être costaud niveau parcours ?

Que « Nous » organisons, car même si on peut dire que je suis à l’origine du projet, seul, ce serait mission impossible !

Effectivement, je pense que nous mettons sur pied un vrai trail, avec des parcours que nous avons testé à l’entraînement, et au cours desquels nous avions bien souvent le souffle court et la langue pendante ! C’est un terrain de jeu formidable, qui s’étend de la Gâtine à la proche Vendée en profitant d’une succession de coteaux, et au sommet desquels il serait dommage de ne pas jouir de la vue. Nous proposons 3 distances (13, 25 et 37km) avec les mêmes ingrédients, des creux et des bosses, des chemins et peu de bitume, des sous-bois et des terres à vaches. Il faudra se lever tôt pour le 37km avec un départ à 7h30 à la frontale, pour ne pas que la soupe soit froide à l’arrivée !

D’autre part, les communes de St Paul et de La Chapelle aux Lys ainsi que les propriétaires nous apportent leur soutien en nous fournissant leurs infrastructures, des bénévoles, et les autorisations de passage. Il est très agréable de ressentir l’émulation qui gagne la population qui nous accueille et notamment son premier magistrat, Mr Bernard Giraud.

 

Il y a quelques années tu as réalisé 1h20’11 sur Semi et 2h56’33s sur Marathon, ce sont de très belles références chronométriques mon cher ami !!! Aujourd’hui tu as plutôt laissé tes chronos de côté pour « t’amuser » sur des distances bien plus longues, comme des 60 ou 80 km en montagne. Qu’apprécies tu sur ce genre d’épreuves ?

Pour mes humbles références que tu cites, je n’oublie pas que j’essayais de lutter à l’époque avec les Nico Goudeau, Gilles Rudeau, Alain Deborde , Camille Roy, Didier Pied, Christian Liaigre, Alain Barbier, Dominique Durand… la liste est trop longue pour évoquer toutes ces belles rencontres, que la course à pied m’a permis de faire ! Et tous les débriefs qui se terminaient parfois fort tard....

Aujourd’hui, si le moteur parait encore bon, la mécanique a bien des ratés ! Alors adieu les ultras et retour à la raison. Auparavant, les trails à la journée étaient d’un format qui me convenait le mieux, car ils n’occasionnaient pas trop de bobos (normalement), pas de nuit à passer (on est mieux dans son lit), et ils pouvaient être rythmés. Je ne désespère pas de faire le tour des lacs (80km) au GRP, car je suis sûr d’y retrouver des paysages uniques, une organisation chaleureuse et à nouveau de beaux instants partagés. Il me faut encore quelques entraînements sur St Paul pour être prêt !

 

En terme d’anecdotes, tu les collectionnes bien toi aussi, mais raconte-nous celle de 2013 au GRP (Grand Raid des Pyrénées). Aujourd’hui entre coureurs on en rigole, mais quand les copains des Corsica Potes m’ont raconté ton histoire à leur retour, je t’avouerai qu’on rigolait beaucoup moins. Car sincèrement tu es vraiment passé à coté d’un accident très grave. Rien que le titre des faits divers dans la presse locale faisait peur à lire, « Le Miraculé des Pyrénées » !

Oh que oui, celle-ci restera certainement mon principal fait d’armes dans le monde de la course à pied ! Comment peut-on, alors que vous avez avalé environ 70km sur les 160 prévus et que les sensations sont plutôt bonnes, se retrouver 20 minutes plus tard dans un hélicoptère, tout cabossé (moi, pas l’hélico) et trempé, sans rien y comprendre ? Ce n’est qu’une semaine plus tard de retour au bercail, que grâce au forum de la course, je recollais les morceaux. De paisibles moutons passant en crête avaient fait dévaler quelques pierres dont l’une d’elles allait m’atterrir sur le crâne, avant qu’inconscient je ne dévale une trentaine de mètres caillouteux pour aller prendre un bain glacé dans le «lac bleu»! Heureusement, un grand gaillard du coin à mes trousses, fit ni une, ni deux, pour me repêcher et à grands coups de bouche à bouche (beurk !) puis de massages cardiaques, me ramena à la vie. Depuis nous sommes amis, et pas que sur facebook ! Par contre, les moutons...

Depuis l’accident, je retourne en tant que bénévole au GRP et j’en profite pour encourager les copains qui viennent s’y faire les cuisses, et bien évidemment donner des nouvelles du «Miraculé des Pyrénées» !

 

Te connaissant, tu as certainement un objectif important à court et/ou long terme ?

A très court terme, la réussite des « bosses de St Paul », ensuite courir pour le plaisir et continuer d’entretenir mes bonnes relations avec le monde des courses à pied, du département et d’ailleurs.

Et surtout pouvoir accompagner sur certaines épreuves, celle qui partage ma passion et ma vie,Yolaine mon épouse.

 

Propos recueillis par OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°82 – Novembre 2016

Date de dernière mise à jour : 07/01/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau