Pascal MARCHAND

Nom et prénom : MARCHAND Pascal

 

Date de naissance : 04 Avril 1954 à Niort

Situation de famille : Marié, 3 enfants

Domicile : Niort

Profession : Retraité


Club ou association : Courir à Niort

Pascal marchand

Salut le mouton ! (C’est comme ça que l’appelle mon fiston !) Le tout jeune retraité que tu es, va pouvoir pleinement profiter de sa petite famille et notamment de ses 2 petites filles, n’es-ce pas ? Et pour ce qui est de la course à pied, qu’as-tu programmé d’original pour 2016 ?

Pour la saison 2016, comme d’habitude je serai présent sur quelques courses Deux-Sévrienne et mi-avril j’irai très certainement courir le Marathon de Nantes.

 

Tu es la bible vivante de la course à pied, car des coureurs départementaux qui ont plus de 30 ans de présence non-stop (Ndlr, 37 ans de compétition..), ce n’est quand même pas très courant… Ta passion est toujours restée intact ?

Oui, ma passion pour la course à pied est toujours restée intact, mais avec plus de modération ! Ce qui me motive perpétuellement, c’est de retrouver les copains toutes les semaines à l’entrainement.

 

31’57s sur 10km, 1h10’56s sur Semi et 2h31’29s sur Marathon, ce ne sont pas des chronos de rigolo tout ça ! Mais à l’époque il est vrai que le niveau était beaucoup plus relevé qu’aujourd’hui ! D’ailleurs toi le grand passionné, que penses-tu du niveau actuel ?

Effectivement, il faut avouer qu’à mon époque les chronos étaient bien plus relevés que ce qu’on peut voir aujourd’hui sur nos courses du Dimanche. La génération de coureurs était plus concentrée sur les « chronos » et l’esprit ainsi que la culture « ffa » était sans conteste bien plus importante.

De plus nous n’avions pas autant de courses au programme, et encore moins de « course nature » ou « trail », donc nous restions dans une préparation type valable quasiment toute la saison.

 

Vu ton excellent niveau mon petit Pascal, confirme-moi que pour faire des très bons chronos sur route, il faut quasi-obligatoirement passer par la piste et le cross, n’est-ce pas ?

Parfaitement, il n’y a pas de secret à ce niveau là ! Pour progresser en course à pied, il est impératif de faire des compétitions en cross et en piste, c’est très bénéfique ensuite pour la route.

 

En 2016 notre calendrier départemental compte déjà plus de 60 courses, alors qu’il y a une vingtaine d’années nous avions à peine une trentaine de courses au programme ! De plus, les distances sont majoritairement bien plus courtes avec des 5, 10 ou 15km proposées aujourd’hui, contre des Semi-marathons, des 25km et bien plus dans les années 90 ! Que penses-tu de ce grand changement ?

Et oui ne nous voilons pas la face, aujourd’hui les gens viennent très nombreux sur nos courses et c’est très sympa à eux, mais ils n’y participent pas pour réaliser des chronos ou alors vraiment trop peu.... C’est un nouveau mode de vie qu’on voit un peu partout en France. Les gens veulent faire du sport dans un esprit convivial, mais surtout sans contrainte chronométrique !

 

Propos recueillis par OP Rat370 pour la CDCHS 79 / n°60 – Janvier 2016

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau